Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Grégoire Faucheux

France

Dernières critiques

Image de Phèdre

Télérama.fr

mardi 21 janvier 2020

Une Phèdre diablement charnelle incarnée par Raphaèle Bouchard

Par Fabienne Pascaud

Dirigeant à merveille une jeune troupe exceptionnelle, Brigitte Jaques-Wajeman rend toute leur sensualité aux vers dangereux de Racine....

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de Phèdre

PublikArt

dimanche 19 janvier 2020

La "Phèdre" sous haute tension de Brigitte Jaques-Wajeman

Par Amaury Jacquet

Brigitte Jaques-Wajeman convoque "Phèdre" et met en lumière avec l’exigence qu’on lui connait, la complexité de la figure tutélaire, confrontée à la brûlure de l’amour inavouable. Tragédie du secret, mais aussi de la nécessité d'en découdre par la décision de rompre le silence. Une héroïne sacrificielle par excellence dont le scandale de la passion incestueuse la renvoie à sa douleur, à sa frustration et à sa dévastation originelle....

Lire l'article sur PublikArt

Image de Phèdre

lesechos.fr

mercredi 15 janvier 2020

La « Phèdre » enflammée de Brigitte Jaques-Wajeman

Par Philippe Chevilley

La metteure en scène pousse Racine dans ses retranchements en exaltant la noire passion de la reine incestueuse pour son beau-fils Hippolyte jusqu'à l'orgasme. Du bruit, de la fureur, de la transe, de l'outrance... Un classique revisité qui secoue au Théâtre de la Ville....

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de Phèdre

Froggydelight.com

mardi 14 janvier 2020

C'est la fin de l'ère héroïque

Par Philippe Person

Dans la très belle scénographie épurée de Grégoire Faucheux, imposant un décor unique et majestueux sous la forme d'une belle structure de bois occupant une grande partie de la scène, et qui se teintera parfois des belles lumières de Nicolas Faucheux, va se sceller l'ultime aventure d'un des plus grands héros grecs, Thésée....

Lire l'article sur Froggydelight.com

Image de Phèdre

Toutelaculture

mardi 14 janvier 2020

Brigitte Jaques replonge le Phèdre de Racine dans ses origines grecques

Par David Rofé-Sarfati

Brigitte Jaques propose une mise en scène surprenante de Phèdre de Racine où l’érotisme poursuit l’obscène. L’expérience du spectateur est aussi dérangeante qu’inoubliable. La plus …...

Lire l'article sur Toutelaculture

Image de Phèdre

hottello

mardi 14 janvier 2020

Phèdre explore l’éblouissement du surgissement de l’amour

Par Véronique Hotte

Après avoir exploré avec clarté le théâtre de Corneille et monté Britannicus de Racine en 2004, Brigitte Jaques-Wajeman met en scène une autre pièce de Racine, Phèdre (1677), tragédie des plus célèbres et captivantes, si fortement éloquente sur l’énigme existentielle de la passion, de siècle en siècle, de génération en génération....

Lire l'article sur hottello

Image de Phèdre

WebThéâtre

mardi 14 janvier 2020

Brutalité et raffinement

Par Gilles Costaz

Chez Brigitte Jaques-Wajeman, dont on suit les mises en scènes inspirées depuis des années, la vision vire au noir. Sa précédente mise en scène d'un...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de Phèdre

Sceneweb

lundi 13 janvier 2020

Le Phèdre boursouflé de Brigitte Jaques-Wajeman

Par Vincent Bouquet

Pour sa seconde incursion dans l’univers des tragédies raciniennes, la metteuse en scène a choisi la plus fameuse d’entre elles. Comme obsédée par le désir qui la traverse, elle opte pour une direction d’acteurs emphatique, et la rend écoeurante. De Corneille, Brigitte Jaques-Wajeman a monté, au cours de sa carrière, pas moins de dix pièces. …...

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Phèdre

Télérama.fr

lundi 13 janvier 2020

Les corps sont disloqués par le désir

Par Fabienne Pascaud

Une des rares à oser monter la tragédie classique française – surtout celle de Corneille et de ses héroïnes volontaires –, voilà que Brigitte Jaques-Wajeman s’attaque à ce joyau dangereux, mortifère......

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de Phèdre

Théâtre du blog

samedi 11 janvier 2020

Phèdre de Racine, dernière pièce profane

Par Marie-Agnès Sevestre

Le roi Thésée est retenu loin de Trézène par ses travaux guerriers depuis de longs mois. La reine, Phèdre, restée seule au palais, se consume d’un amour interdit pour son jeune beau-fils, Hippolyte. La pièce de Racine, sa dernière pièce profane, s’ouvre sur l’aveu des tortures que s’inflige cette souveraine, recluse et solitaire. Rien de moral dans les reproches qu’elle s’adresse : c’est...

Lire l'article sur Théâtre du blog