theatre-contemporain.net

Photo de François Cervantes

François Cervantes

France

Voir aussi : Compagnie l'Entreprise

Suivre aussi François Cervantes sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Dernières critiques

Image de Claire, Anton et eux

Le Bruit du off tribune

samedi 27 octobre 2018

« Claire, Anton et eux », 14 cœurs ouverts

Par Claire Burguiere

Ce sont les 14 élèves de la dernière promotion du Conservatoire National d’Art Dramatique que François Cervantès (Carnages, Face à Médée, le 6ème jour…) décide ici de mettre en scène. Mais bien plus que de les mettre en scène, Cervantès les met à nu sur cet immense plateau dépourvu de décors. Car son sujet, c’est eux : leurs souvenirs

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Image de Claire, Anton et eux

Théâtre au Vent

vendredi 14 septembre 2018

Dans le cadre du focus « Récits de vie  »

Par Evelyne Trân

De la naissance à la mort, voici la bulle de savon éphémère qui avant d’éclater doit prendre son souffle et s’exprimer, sachant que seul l’individu qui la supporte la dote de caractéristiques uniques, les siennes.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Prison Possession

Comme il vous plaira

jeudi 01 février 2018

Un spectacle humain sur l'inhumanité des prisons...

Par Judith Policar

François Cervantes, seul en scène pendant près d’une heure, nous offre un texte poignant inspiré de lettres qu’il a échangées avec Erik Ferdinand, un prisonnier, durant deux années

Lire l'article sur Comme il vous plaira

Image de Prison Possession

Le Bruit du off tribune

mardi 16 janvier 2018

La force des mots comme outil d'évasion

Par Yves Kafka

Lorsqu’il émerge de l’obscurité où le plateau l’a plongé, François Cervantes se découvre à la fois impressionnant et fragile. Son corps entier est porteur d’un mystère qui irradie. Il y a, dans cette posture hiératique – nimbée savamment d’un clair-obscur que n’aurait pas renié Le Caravage – où l’immobilité est seulement trahie par quelques mouvements d’un bras accrochant la lumière

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Image de Face à Médée

Master Métiers de l'édition

mercredi 27 décembre 2017

Médée, droit dans les yeux

Par Louise Bossé

Trois femmes sur le plateau. Elles se tiennent debout dans la fumée, quelques tissus très légers tombent du plafond du théâtre. Leurs voix s’élèvent pour raconter l’histoire de Médée, c…...

Lire l'article sur Master Métiers de l'édition

Image de Le Rouge éternel des coquelicots

Nonfiction.fr

vendredi 24 novembre 2017

Entretien –: Autour de « L'Épopée du grand Nord #2 » François Cervantes

Par Régis Bardon

Entretien de François Cervantes réalisé par Régis Bardon à l'occasion de la création du "Rouge éternel des coquelicots"... François Cervantes n'est pas seulement cet artiste qui aiguise notre sens du comique et du tragique. Depuis de longues années, il mène des expériences qui devraient, au moins par leur exemple, conduire à une transformation profonde des conditions de l'art théâtral – tout comme Gémier, Copeau ou Vilar l'ont fait en leur temps.

Lire l'article sur Nonfiction.fr

Image de Face à Médée

Nonfiction.fr

vendredi 28 juillet 2017

« Face à Médée », le théâtre en pleine face

Par Florian Besson

Dans la pénombre, trois femmes apparaissent, en robe longue, debout, hiératiques. La poussière de craie qui imprègne leurs robes longues et baigne leurs mouvements d'une aérienne aura dessine, au fil de la pièce, leurs traces de pas sur le sol de la scène. Au début, ces traces blanches viennent du fond de la salle, dont la profondeur semble faite exprès pour nous rappeler combien les mots qui vont nous être dits viennent de loin. Loin dans le temps – songe-t-on assez que ces mythes grecs ont près de trois mille ans ? – et loin en nous.

Lire l'article sur Nonfiction.fr

Image de Prison Possession

ThéâToile

lundi 24 juillet 2017

Prison Possession : dans la solitude des champs des mots

Par Sonia Bos-Jucquin

François Cervantes a eu carte blanche pour travailler avec des détenus. En visitant la prison, il interroge le bibliothécaire qui lui confie que les prisonniers lisent de la poésie ou des autobiogr…...

Lire l'article sur ThéâToile

Image de Prison Possession

Un fauteuil pour l'orchestre

lundi 24 juillet 2017

C’est la puissance du réel qui est en jeu ici.

Par Jean Hostache

A partir d’une correspondance avec Erik Ferdinand, détenu de la prison du Pontet, François Cervantès nous expose un dialogue sensible et atypique le temps d’une représentation.

Lire l'article sur Un fauteuil pour l'orchestre

Image de Claire, Anton et eux

INFERNO

vendredi 21 juillet 2017

Le Théâtre pédagogique de François Cervantès

Par JLB

71e FESTIVAL D’AVIGNON : « Claire, Anton et eux » – Mise en scène : François Cervantes – Festival d’Avignon 2017 – Gymnase du Lycée Saint-Joseph. Quelques jo…...

Lire l'article sur INFERNO

bannière publicitaire du bas de page
Masquer la bannière