Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Yeung Faï

France

Dernières critiques

Image de Teahouse 茶館

Action parallèle

mardi 24 novembre 2015

Pour une révolution culturelle par la marionnette

Par Oriane Maubert

Tea House est le fruit de la collaboration artistique entre le metteur en scène Grégoire Cailles (ancien directeur du TJP, directeur artistique de la compagnie Le Pilier des Anges, dont le travail s’oriente essentiellement autour du rapport entre la marionnette et son interprète), le scénographe Jean-Baptiste Manessier (dont les réflexions techniques et artistiques ont toujours

Lire l'article sur Action parallèle

Image de Teahouse 茶館

Théâtre au Vent

mardi 29 septembre 2015

Une table comme un établi

Par Evelyne Trân

Une table comme un établi avec plusieurs panneaux coulissants castelet cubique lumineux, écritoire, théâtre pour maison de marionnettes, voilà juste ce que possède le marionnettiste qui raconte la difficulté d'exercer son art en Chine. La mise en scène de Grégoire Callies et la scénographie de Jean Baptiste Manessier séduisent par leur sobriété.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Blue jeans

Les Trois Coups

jeudi 06 février 2014

Faites-nous confiance !

Par Laura Plas

Pamphlet contre le sort des filles et le travail des enfants dans la Chine d’aujourd’hui, le nouveau spectacle de Yeung Faï, « Blue Jeans » verse parfois dans la démonstration, mais coupe le souffle par des visions époustouflantes et poignantes...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Blue jeans

Théâtre au Vent

lundi 30 septembre 2013

Une démonstration instructive et artistiquement sublime

Par Evelyne Trân

Nous avons tous entendu parler de ces enfants exploités indûment dans le tiers monde ou les pays émergents, écrasés comme le grain sous la meule, pour continuer à engraisser les appétits d’une économie impitoyable. Allons-nous renoncer à acheter des blue-jeans en pensant qu’ils ont été fabriqués par de pauvres mains fébriles prisonnières de conditions de travail innommables ? Sûrement pas. Alors à quoi bon en parler, cela se passe ailleurs, c’est très loin et puis les gros poissons se nourrissent toujours des petits.

Lire l'article sur Théâtre au Vent