Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Fadhel Jaïbi

Tunisie

Dernières critiques

Image de Violence(s)

nonfiction.fr

dimanche 01 octobre 2017

« Violence(s) », hirondelles du printemps des peuples

Par Régis Bardon

Simplicité, beauté, richesse de l'art théâtral tunisien, qui offre à Limoges un spectacle vif et tragique....

Lire l'article sur nonfiction.fr

Yahia Yaïch-Amnesia
Image de Yahia Yaïch-Amnesia

l'insensé

mardi 19 juillet 2011

Yahia Yaïch - Amnésia

Par Antonin Ménard

C‘est en Avril 2010, à Tunis qu’''Amnésia'' a été créée. C’est en juillet 2011, à Avignon que ce spectacle nous a été donné à voir. Entre ces deux dates, un peu plus d’un an et surtout une révolution en Tunisie qui a abouti à la destitution du « président » Ben Ali. Ce général, alors premier ministre de Habib Bourguiba prend le pouvoir en novembre 1987. Habib Bourguiba est déclaré par un collège de médecins inapte à la fonction de président en raison de son incapacité mentale. « Sept médecins dont deux militaires sont convoqués en pleine nuit, non pas au chevet du malade Bourguiba, mais au ministère de l’Intérieur. Parmi eux se trouve l’actuel médecin du président, le cardiologue et général Mohamed Gueddiche.%%% Ben Ali somme les représentants de la faculté d’établir un avis médical d’incapacité du président. « Je n’ai pas vu Bourguiba depuis deux ans » proteste un des médecins. « Cela ne fait rien ! Signe ! » tranche le général Ben Ali. »*. %%% ''Amnésia ''est le second volet d’une trilogie voulu par Jalila Baccar et Fadhel Jaibi, comme une interrogation sur l’histoire tunisienne. La première pièce : ''Corps otages ''parcourais la Tunisie sur cinquante ans de 1956 à 2006.%%% Fadhel Jaïbi précise qu’un « pays sans mémoire est un pays qui ne sait jamais où il va ». Yahia Yaïch – ''Amnésia'' donne le ton de cette volonté de mémoire en racontant la destitution du président Yaïch prisonnier d’un pouvoir politique légitimé le pouvoir médical.%%% Président imaginé comme Chaplin imagine son dictateur, c’est à dire inscrite dans l’Histoire.

Lire l'article sur l'insensé

Yahia Yaïch-Amnesia
Image de Yahia Yaïch-Amnesia

L'Insensé

lundi 18 juillet 2011

Amnesia : pièce à thèse

Par Yannick Butel

Le printemps Tunisien qui s’éternise parce que la démocratie se gagne… le spectateur était confronté à ''Amnesia'', des metteurs en scène Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi, unis au théâtre comme dans la vie pour le meilleur et pour le pire. Salle de Montfavet, c’est une pièce à thèse qui est donnée… On la prend ou pas.

Lire l'article sur L'Insensé