Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Etienne Van der Belen

Belgique

Présentation

Après avoir terminé des études de droit, Etienne Van der Belen fonde l’ONG Quinoa et entreprend des études en art dramatique au conservatoire de Bruxelles.

Il organise la tournée de la « Tragédie comique » à Cuba et au Nicaragua avec Eve Bonfanti et Yves Hunstad (dont la démarche artistique le passione), ce qui le conforte dans son désir de créer davantage de rencontres théâtrales avec le Sud.

Il joue dans de nombreux spectacles, sous la direction notamment de Philippe van Kessel, Michael Delaunoy, Stuard Seide, Jacques Lassalle, Pietro Pizzutti, Jean-Claude Berutti, Mario Gonzalez,…

Malgré tout, le dialogue nord-sud le tenaille et il le met en mots et en scène avec Laurence Vielle, Mathieu Ha et Michael Delaunoy dans « l’Immortaliste » et met en scène « Passerelles », une création collective réalisée au Burkina Faso et réunissant des comédiens burkinabés, québécois et belges. Par la suite encore, il monte, avec José Oriol et le Théâtre de Los Elementos, « Opcion cero », à Cuba, sur les difficultés causées par l’embargo américain. Il a aussi mis sur pied des projets de théâtre comme espace de dialogue entre différentes cultures, groupes sociaux ou générations : « La dernière cheminée » d’Alain Cofino Gomez, avec des détenus de la prison de Saint Gilles et des jeunes marocxellois et « Le grand bal des marolles » de Veronika Mabardi, mis en scène par Xavier Schaffers, au théâtre Les Tanneurs.

Après avoir joué ensuite le spectacle « A ta folie ! » au théâtre de la Balsamine, à Bruxelles et dans plusieurs autres théâtres de la Communauté française de Belgique, l’envie était grande d’emmener ce spectacle à la rencontre d’autres publics, dans le Sud : au Burkina Faso, au Mali, en Bolivie, au Cameroun et bientôt au Chili.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.