theatre-contemporain.net

Photo de Dieudonné Niangouna

Dieudonné Niangouna

Congo – Né(e) en 1976

Présentation

Né en 1976, à Brazzaville (République du Congo), Dieudonné Niangouna est comédien, auteur, metteur en scène. Rien ne décrit mieux l’écriture de Dieudonné Niangouna que le nom de la compagnie : Les Bruits de la Rue. Son oeuvre littéraire se nourrit en effet de la rue, reposant sur un langage explosif et dévastateur, à l’image de la réalité congolaise.

À ses compatriotes, comme à tous les spectateurs qu’il rencontre bien au-delà des frontières du Congo-Brazzaville, il propose un théâtre de l’urgence, inspiré d’un pays ravagé par des années de guerre civile et par les séquelles de la colonisation française. Un théâtre de l’immédiateté, dans une société où il faut résister pour survivre quand on est auteur et comédien. Un théâtre protéiforme qui fait appel à la langue française la plus classique comme à une langue populaire et poétique, nourrie de celle du grand écrivain congolais Sony Labou Tansi. Conscient de la triple nécessité pour le langage théâtral d’être à la fois écrit, dit et entendu, Dieudonné Niangouna se sert d’images et de formules empruntées à sa langue maternelle et orale, le lari, pour inventer un français enrichi et généreux, « une langue vivante pour les vivants ».

Avec les compagnies de Brazzaville, il joue, entre autres, dans Le Revizor de N. Gogol, L'exception et la règle de B. Brecht, La liberté des autres de Caya Mackhélé.

En 2005 Dieudonné Niangouna a fait partie des quatre auteurs de théâtre d’Afrique présentés en lecture à la Comédie Française, au Vieux Colombier.

Avec Les Bruits de la Rue, il signe les textes et les mises en scène de Big! Boum! Bah!, d'après Nouvelle Terre de Weré Wéré Liking en 2000 ; de Carré Blanc, en 2001 ; Intérieur-Extérieur en 2003 ; Banc de touche en 2006 ; Attitude Clando, créé au Festival d’Avignon 2007 et Les Inepties Volantes, créé au Festival d'Avignon 2009.

En 2005, le photographe Nabil Boutros lui consacre un portrait au sein de son exposition "Portraits latents" auprès de trois autres auteurs africains : Koffi Kwahulé, Koulsy Lamko, et Marcel Zang.

Ses textes sont publiés au Cameroun aux éditions Sopecam et Interlignes, en Italie aux éditions Corsare et en Frances aux éditions Ndzé et Carnets-Livres.

Les Inepties volantes (suivi de) Attitude clando est édité chez Les Solitaires Intempestif en septembre 2010.

Masquer la bannière