Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Dennis Cooper

Etats Unis – Né(e) en 1953

Suivre aussi Dennis Cooper sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Dernières critiques

Image de Crowd

Le Bruit du off tribune

lundi 01 octobre 2018

« Crowd », la danse picturale d e Gisèle Vienne

Par Culturieuse

En littérature, ce serait un recueil de nouvelles. Celles de Carver revues par Lish, brèves, percutantes et ciselées. En art vidéo, ce serait Bill Viola. Sa fascination pour la rencontre, la lenteur, le déploiement. En peinture, une déposition du Caravage. La lumière y est aussi primordiale que l’expression des visages.

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Image de Crowd

Le Monde.fr

jeudi 14 décembre 2017

« Crowd », la rave exutoire de Gisèle Vienne

Par Rosita Boisseau

La metteuse en scène et marionnettiste présente au Théâtre des Amandiers sa nouvelle pièce aux accents électro....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de Crowd

unfauteuilpourlorchestre.com

mardi 12 décembre 2017

Une déclinaison très poussée sur la lenteur

Par Jean Hostache

C’est un véritable chef-d’œuvre qui s’installe sur la scène de Nanterre-Amandiers. Avec Crowd, Gisèle Vienne signe une pièce tout à fait novatrice, radicale, faite de lenteur, d’épaisseur et de sursauts, qui fera date dans le paysage artistique contemporain....

Lire l'article sur unfauteuilpourlorchestre.com

Image de Crowd

Sceneweb

dimanche 10 décembre 2017

Crowd de Gisèle Vienne entre dans la transe

Par Christophe Candoni

Au Théâtre Nanterre-Amandiers, une jeunesse vibrante et irradiante s’abandonne à la danse dans Crowd, la dernière création extatique de Gisèle Vienne créée au Maillon à Strasbourg et présentée dans le cadre du Festival d’Automne....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Crowd

Libération.fr

mercredi 06 décembre 2017

Gisèle Vienne, mauvais esprits

Par Ève Beauvallet

La chorégraphe et plasticienne défend la liberté de mettre en scène les fantasmes les plus violents et les plus dérangeants sexuellement....

Lire l'article sur Libération.fr

Image de Crowd

Les Inrocks

vendredi 01 septembre 2017

"Crowd" de Gisèle Vienne : free-party aux Amandiers

Par Patrick Sourd

Gisèle Vienne nous a ouvert les portes du premier filage de Crowd. Ode aux free-parties, son spectacle est comme une hallucination, où l’accord entre danse et musique électronique est parfait....

Lire l'article sur Les Inrocks

Image de This is how you will disappear

Carnet d'Art

samedi 29 août 2015

De troublantes esthétiques des contraires.

Par Kristina D'Agostin

Lorsque l’on entre dans le Théâtre de Carouge, l’atmosphère est chaude, moite voire pesante. Si l’on se rapproche quelque peu de la scène, les sens commencent à s’éveiller, ne serait-ce que l’odorat qui perçoit des effluves de feuilles, de mousses ou de différentes essences d’arbre. Derrière le rideau se cache une forêt. Lorsque celui-ci se lève, elle apparait saisissante de vérité......

Lire l'article sur Carnet d'Art

Image de This is how you will disappear

Bigorre.org

mardi 20 janvier 2015

Le public du Parvis résiste à l’univers inquiétant de Gisèle Vienne

Par Stéphane Boularand

Le public du Parvis a déjà eu l’occasion de parcourir l’univers tourmenté de Gisèle Vienne. De « Jerk » à « The Pyre » présenté la saison dernière, autant de spectacles à l’intensité qui marque leur passage au Parvis. Avec « This is how you will desappear » on est dans la droite lignée des spectacles précédents. Toujours la même équipe : un texte de Dennis Cooper, la musique de Stephen O’Malley et Peter Rehberg, la lumière de Patrick Riou....

Lire l'article sur Bigorre.org

Image de The Pyre (Le Bûcher)

Bigorre.org

mardi 04 février 2014

Le récit bouleversé de Gisèle Vienne

Par Stéphane Boularand

Dès le début du spectacle la voix de Denis Cooper annonce que The Pyre - le bucher en français- se décompose en trois parties. C’est avec la dernière partie que le spectacle débute avec trois quarts d’heure interprétée par Anja Röttgerkamp au centre d’un tunnel lumineux qui occupe la scène. Un long solo dansé qui part du corps replié sur lui-même pour partir dans une exploration que la chorégraphie de Gisèle Vienne contient dans un espace...

Lire l'article sur Bigorre.org

Image de Jerk

Bigorre.org

mardi 20 janvier 2009

Jerk, les marionnettes qui dérangent

Par Stéphane Boularand

Habituellement, les spectacles de marionnettes sont destinés aux enfants. Pas celui la. Le Parvis avait prévenu : « spectacle fortement déconseillé aux mineurs ». On comprend rapidement pourquoi. Sur la scène du théâtre des nouveautés, Jonathan Capdevielle entreprend de nous faire suivre Dean Corll et ses acolytes dans la spirale qui les ont conduits à torturer et tuer 27 adolescents au début des années 70 à Houston....

Lire l'article sur Bigorre.org