Photo de Denis Guénoun

Denis Guénoun

France – Né(e) en 1946

Suivre aussi Denis Guénoun sur :

Ajoutez un lien vers linkedin, instagram

Dernières critiques

Image de Mai, juin, juillet

Lyon Capitale

mardi 26 mai 2015

Sans doute l’un des plus beaux spectacles mis en scène par l’actuel patron du TNP

Par Caïn Marchenoir

Si l’heure est aux présentations des programmes 2015-2016, cette saison n’est pas tout à fait finie pour autant. Ainsi, à Villeurbanne, on peut (re)voir la fresque mise en scène par Christian Schiaretti sur trois mois cruciaux de 1968....

Lire l'article sur Lyon Capitale

Image de Mai, juin, juillet

AgoraVox

mercredi 23 juillet 2014

J'ai été déçu.

Par Orélien Péréol

J'ai été déçu. Ce spectacle ne porte pas le souffle des événements dont il nous parle. Didactique mais pas vraiment informatif, je n'y ai pas vu l'enthousiasme de l'époque, la foi en la proximité de la Révolution, ni les grandes questions philosophiques qui nous tiennent encore. Je suis navré, déçu....

Lire l'article sur AgoraVox

Image de Mai, juin, juillet

Théâtre du blog

mardi 22 juillet 2014

Deux points de vue

Par Edith Rappoport et Julien Barsan

Deux points de vue, pour rendre compte de ce spectacle qui a trait à des événements, devenus mythiques, et qui ont profondément contribué à un changement radical de la société française: d'abord, celui d'Edith Rappoport qui a, elle , pleinement vécu mai 68 à Paris, et celui de Julien Barsan, d'autant plus précieux qu'il est, lui, d'une génération qui n' a connu 68, que...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Mai, juin, juillet

liberation.fr

mercredi 16 juillet 2014

«Mai, Juin, Juillet», sous les pavés les planches

Par René Solis

Du lourd : trois heures quarante de représentation, près de cinquante comédiens sur scène, deux cent cinquante pages de texte (édité aux Solitaires intempestifs) : pour convoquer l’Histoire sur scène, Denis Guénoun (auteur) et Christian Schiaretti (metteur en scène) n’ont pas lésiné sur les moyens. Mai, Juin, Juillet revisite les événements de 1968 et leurs répercussions sur le théâtre, à travers trois lieux et trois personnages emblématiques. Ma...

Lire l'article sur liberation.fr

Image de Qu'est-ce que le temps ? [Les Aveux]

Libération

mercredi 08 janvier 2014

Donner le bon Dieu avec «Confessions»

Par René Solis

Denis Guénoun reprend à Chaillot son adaptation de Saint-Augustin, mêlant absurde et mysticisme....

Lire l'article sur Libération

Image de Qu'est-ce que le temps ? [Les Aveux]

Webthea

mercredi 08 janvier 2014

Tempête sous un crâne

Par Gilles Costaz

L’acteur Stanislas Roquette, tout jeune qu’il soit, a déjà fait des spectacles marquants, notamment autour de l’histoire du théâtre, en jouant Artaud-Barrault conçu et mis en scène par Denis Guénoun (donné à la maison Jean Vilar d’Avignon et à Chaillot). Il retrouve Guénoun pour une autre forme de pensée, la philosophie, en interprétant un extrait des Confessions de saint Augustin portant sur la notion du temps....

Lire l'article sur Webthea

Image de Qu'est-ce que le temps ? [Les Aveux]

Théâtre du blog

dimanche 05 janvier 2014

Oeuvre référentielle et étrangement éloquente

Par Véronique Hotte

Oeuvre référentielle et étrangement éloquente aujourd’hui dans nos temps d’incertitude, elle est, grâce à la traduction de Frédéric Boyer, à la fois narrative, lyrique et philosophique, entre rhétorique, théologie et mystique...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Qu'est-ce que le temps ? [Les Aveux]

Labo LAPS

samedi 27 avril 2013

Entretien avec Denis Guenoun

Par Ismaël Jude - Flore Garcin-Marrou

Ismaël Jude : J’aimerais t’interroger sur le parti pris résolument comique dans la façon dont Stanislas Roquette interprète le texte. Tu parles dans le programme du spectacle d’un « one man show spéculatif ». Kierkegaard ou Novarina, interrogeant le paradoxe de la foi, en arrivent également à privilégier le comique. Comment t’est venue l’idée que le comique serait le mode approprié pour traverser les paradoxes augustiniens concernant le temps ?...

Lire l'article sur Labo LAPS

Image de Artaud-Barrault

Les Trois Coups

samedi 30 mars 2013

Hymne à l’acteur

Par Trina Mounier

« Artaud-Barrault » annonce une confrontation, pour le moins un dialogue. Le sous-titre, « Lettres et souvenirs croisés » évoque davantage quelque chose de plus intimiste… Avec Stanislas Roquette comme acteur unique, Denis Guénoun nous propulse au cœur du théâtre et du paradoxe du comédien....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Artaud-Barrault

dimanche 11 novembre 2012

Spectacle Artaud-Barrault au Théâtre de Chaillot

Par Christine Romero

"Le Paradoxe sur le spectateur"

Lire l'article sur