Dernières critiques

Image de Le Chagrin d'Hölderlin

L'Insensé

dimanche 04 mars 2018

Partager Le Chagrin d’Hölderlin

Par Jérémie Majorel

Si elle donne le désir de passer de longues nuits à lire son œuvre, Chantal Morel ne demande pas de connaître le nom du poète allemand pour qu’on soit effleuré par sa proposition, sentir le tact si rare, délicat et subtil qui s’épanouit dans le jeu d’Élisa Bernard et d’Héloïse Zahedi : une adresse qui est un contact au cœur d’une distance, une pudeur et une discrétion qui n’appuient sur aucun effet mais nous donnent une solitude en partage......

Lire l'article sur L'Insensé

Image de Le Chagrin d'Hölderlin

La Granatari

lundi 27 mars 2017

Le chagrin d'Hölderlin. Une merveille.

Par Maurice Boissard

Le chagrin d'Hölderlin au Petit 38, une mise en scène de Chantal Morel, une approche lumineuse d'un personnage essentiel trop mal connu......

Lire l'article sur La Granatari

Image de Le Chagrin d'Hölderlin

Club de Mediapart

vendredi 10 mars 2017

Chantal Morel partage "Le Chagrin d'Hölderlin", sa beauté nous console

Par Jean-Pierre Thibaudat

Au Petit 38 à Grenoble, Chantal Morel accompagne deux actrices dans la vie d’Hölderlin, entourée d’amis qui lui sont chers. Eblouissant. Une belle façon de dire adieu à ce lieu qu’elle occupe depuis plus de vingt ans et qu’elle quitte en en confiant les clefs à une jeune équipe....

Lire l'article sur Club de Mediapart

Image de Ce quelque chose qui est là

Rictus.info

mercredi 28 mai 2014

Lumière sous les villes

Par Florence Roux

Jusqu'au 27 juin, la 9e édition du Festival de Caves présente une trentaine de spectacles de théâtre dans 60 villes de France « dans des caves, (...)...

Lire l'article sur Rictus.info

Image de Ce quelque chose qui est là

liberation.fr

vendredi 16 mai 2014

Les mots dits en sous-sol

Par Edouard Launet

A Cannes, on monte les marches. Au Festival de caves, on les descend. Pour se retrouver dans un lieu humide où bruits et lumières ne parviennent qu’atténués, où l’imaginaire est à son aise, où le théâtre est naturellement chez lui : en bas à la cave, donc. Depuis bientôt dix ans, Guillaume Dujardin organise...

Lire l'article sur liberation.fr

Image de Ce quelque chose qui est là

Rue89

lundi 05 mai 2014

Au festival des caves, Chantal Morel affine l’écriture d’Antoine Choplin

Par Jean-Pierre Thibaudat

Le rendez-vous est à un coin de rue, dans le square d’une ville ou sur la place du village. Pas de signes apparents, « on » se reconnaît. Vous venez aussi pour la cave ? Oui. A l’heure dite, on nous emmène au pied d’un immeuble, à la porte d’un logis. Et on descend les marches. Des lampes de poche éclairent le chemin et souvent le spectacle. Car, oui, on est venu voir du théâtre dans une cave, laquelle est forcément sombre, un peu humide parfois....

Lire l'article sur Rue89

Image de Ce quelque chose qui est là

Place Gre'net

samedi 03 mai 2014

Théâtre underground à Grenoble

Par Véronique Magnin

Grenoble a rejoint le réseau des villes partenaires du festival de caves. Au programme, 14 représentations et 5 pièces de théâtre jusqu'au 8 mai 2014....

Lire l'article sur Place Gre'net

Image de Home

Les Trois Coups

dimanche 04 mars 2012

Morel sert magnifiquement Storey

Par Catherine Lise Dubost

Depuis la découverte de l’œuvre originale de David Storey par Claude Régy qui la met en scène dans les années soixante-dix, « Home » n’a été monté qu’une fois, en 1986. C’était dans une mise en scène de Chantal Morel au Théâtre de la Tempête, où elle reçut le prix du Public et le prix de l’Interprétation du Printemps du théâtre. Il faut croire que tout n’avait pas été dit alors, car Chantal Morel revient et tourne depuis novembre dernier avec...

Lire l'article sur Les Trois Coups