Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Catherine Schaub

France

Dernières critiques

Image de L'Envol des cigognes

Sceneweb

jeudi 09 mars 2017

L’Envol des cigognes : Simon Abkarian conjugue le théâtre au présent

Par Hadrien Volle

Le Théâtre du Gymnase de Marseille accueille « L’Envol des cigognes », dernier volet de la trilogie « de quartier », écrite et mise en scène par Simon Abkarian. Ce spectacle fleuve, rassemblant pléthore de comédiens sur le plateau, achève en beauté un travail entamé en 2008 avec Pénélope Ô Pénélope. Abkarian emploie au plus juste sa connaissance narrative du théâtre pour l’appliquer au présent....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de L'Envol des cigognes

Radio Grenouille

jeudi 23 février 2017

L’histoire d’un quartier

Par Margaux Wartelle

Entretien. « L’envol des cigognes » est l’histoire d’un quartier, d’une famille prise dans le tourbillon d’une guerre civile, quelque part au Moyen-Orient. Comment elle se déchire, prend les armes, continue de vivre. Simon Abkarian, également comédien, y a mis des morceaux de son histoire, de sa conception du monde et de la Méditerranée, qu’il définit comme « un chant qui se murmure depuis des siècles à venir »....

Lire l'article sur Radio Grenouille

Image de Le Poisson belge

Saisons de culture

lundi 04 janvier 2016

La Tête dans l’Eau, pour mieux respirer les mots.

Par Léonore Confino

Ma toute première rencontre avec Léonore Confino… au théâtre des Mathurins, à l’occasion du lancement de la 5ème édition du Paris des femmes 2016. Un festival où s’épanouissent autour d’un thème imposé, des plumes exclusivement féminines. Ce jour-là, à tour de rôle – comme une mise en bouche – les auteures y présentaient leur déclinaison théâtrale de « Crimes et Châtiments ». Pour Léonore Confino, tout est parti de cette date du 7 janvier,...

Lire l'article sur Saisons de culture

Image de Le Poisson belge

Le Figaro

mardi 01 décembre 2015

Fleurs du mal et fleurs bleues

Par Philippe Tesson

On ne va pas raconter Le Poisson belge. Raconter cette pièce, la résumer, c'est l'abîmer, en casser le charme ineffable. On ne viole pas le mystère des métaphores, leur sens apparaît de lui-même. L'auteur de cette étrange charade, Léonore Confino, est un poète qui, en usant de détours d'une pudeur et d'une grâce infinies, nous parle de la souffrance de ne pas être comme tout le monde, des refoulements...

Lire l'article sur Le Figaro

Image de Le Poisson belge

Toutelaculture

vendredi 30 octobre 2015

Un dialogue touchant sur l'enfance en deuil

Par Yaël

Pour sa première fois sur les planches, l’excellent Marc Lavoine choisit une pièce de la talentueuse Leonore Confino. Dans Le Poisson Belge, il donne très joliment la réplique à Géraldine Martineau, jouant un célibataire endurci forcé d’héberger et de rassurer une enfant en détresse. Une pièce originale, qui nage génialement entre insouciance enfantine et gravité des coups de la vie....

Lire l'article sur Toutelaculture

Image de Le Poisson belge

esprit-paillettes.com

lundi 26 octobre 2015

Une pièce qui fait du bien

Par Laetitia Heurteau

Un soir, sur le banc d’un jardin à Bruxelles, une petite clocharde rencontre un vieux monsieur. Il s’agit de Petit Fille et Grande Monsieur. Ils vont vivre un petit bout de vie ensemble et réparer beaucoup de choses… Le texte de Léonore Confino est d’une grande beauté tant poétique que thérapeutique. Elle fait du bien à l’enfant qui est en nous....

Lire l'article sur esprit-paillettes.com

Image de Le Poisson belge

Culturebox

dimanche 25 octobre 2015

Un joli conte fantastique porté par Marc Lavoine

Par Sophie Jouve

Pour la première fois sur les planches, Marc Lavoine a choisi un joli conte fantastique de Léonore Confino, sur l'enfance, la famille et l'identité. Le feu follet Géraldine Martineau lui donne la réplique, dans un théâtre de la Pépinière plein comme un œuf....

Lire l'article sur Culturebox

Image de Le Poisson belge

LeJDD.fr

samedi 10 octobre 2015

L'enfance au corps

Par Annie Chénieux

Passons sur les noms des personnages -Petite fille et Grande monsieur-, inutiles, artificiels, et heureusement vite oubliés. Donc sur scène, un homme, boucles d’oreille ostensiblement arborées, et une petite fille, entre enfance et adolescence, sont assis sur un banc. Plus tard, elle est chez lui, s’incruste, l’agace, lui tente de s’en débarrasser....

Lire l'article sur LeJDD.fr

Image de Le Poisson belge

Le grand théâtre du monde

dimanche 04 octobre 2015

Marc Lavoine, Géraldine Martineau, la belle entente

Par Armelle Héliot

Il est grand. Elle est toute petite. Ils ont de drôles de noms. Ils n'ont pas l'air de s'entendre, au début. Mais le charme agit et le duo excelle à distiller la poésie particulière de Léonore…...

Lire l'article sur Le grand théâtre du monde

Image de Le Poisson belge

fous de theatre

samedi 03 octobre 2015

Ecritures singulières brillamment défendues à la Pépinière…

Par Thomas Baudeau

Grande Monsieur recueille chez lui Petite Fille, gamine à l’état de santé fragile, rencontrée sur un banc public, semblant abandonnée par ses parents. La cohabitation n’est pas simple. Le célibataire endurci et bougon, portant des boucles d’oreilles, a ses habitudes. Elle n’a pas la langue dans sa poche et va réveiller progressivement en lui un passé, une part de son identité qu’il va devoir affronter, admettre, afin de vivre en paix avec...

Lire l'article sur fous de theatre