Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Catherine Schaub

France

Dernières critiques

Image de Pompier(s)

Le Monde.fr

mercredi 18 septembre 2019

Géraldine Martineau, la revanche d’une timide

Par Sandrine Blanchard

Géraldine Martineau ne s’interdit rien. Et elle a mille fois raison. Car les audaces de cette comédienne, auteure et metteuse en scène ne laissent jamais le spectateur indifférent. Qu’elle adapte La Petite Sirène, d’après le conte d’Andersen, pour la Comédie-Française, qu’elle interprète une jeune femme simple d’esprit dans la pièce Pompier(s),...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de Pompier(s)

Télérama.fr

mercredi 18 septembre 2019

Voici l’heure du procès.

Par Joëlle Gayot

Une jeune femme, que son léger handicap mental expose à la brutalité d’autrui, accomplit le long parcours qui la mène à dire « non » au pompier qui l’a séduite puis transformée en esclave sexuelle de sa garnison tout entière....

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de Pompier(s)

Froggydelight.com

mardi 17 septembre 2019

Qui est innocent, qui est coupable ?

Par Philippe Person

Au départ, il y a un fait divers sordide qui retient l'attention de Jean-Benoît Patricot : des pompiers ont abusé d'une fille handicapée....

Lire l'article sur Froggydelight.com

Image de Pompier(s)

Politis.fr

mardi 17 septembre 2019

Une femme broyée

Par Gilles Costaz

a cogne, ça bouleverse, ça coupe (sans heurts, minute après minute) le souffle. Pompier(s), de Jean-Benoît Patricot, parle du viol d’une jeune fille qui n’a pas toute sa tête, des abus dont elle est victime de la part de celui qui profite d’elle et du crime de viol collectif, puisque l’innocente est transmise...

Lire l'article sur Politis.fr

Image de Pompier(s)

Toutelaculture

samedi 14 septembre 2019

Pompier(s) une pièce conséquente

Par David Rofé-Sarfati

Catherine Schaub met en scène avec pudeur le texte rude de Jean-Benoit Patricot sur le viol collectif d’une jeune idiote. Antoine Cholet et Géraldine Martineau …...

Lire l'article sur Toutelaculture

Image de Pompier(s)

Le Journal d'Armelle Héliot

vendredi 13 septembre 2019

Géraldine Martineau, pur talent

Par Armelle Héliot

Elle est la toute jeune fille de « Pompier(s) » de Jean-Benoît Patricot, face à Antoine Cholet, dans une mise en scène de Catherine Schaub, au Rond-Point. Géraldine Martineau est une arti…...

Lire l'article sur Le Journal d'Armelle Héliot

Image de Pompier(s)

WebThéâtre

mercredi 24 juillet 2019

Un crime enrobé de douceur

Par Gilles Costaz

On est noué, percuté, bouleversé. La pièce de Jean Benoît Patricot met devant nous ce que nous ne voulons pas regarder, sans provocation, sans...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de L'Envol des cigognes

Sceneweb

jeudi 09 mars 2017

L’Envol des cigognes : Simon Abkarian conjugue le théâtre au présent

Par Hadrien Volle

Le Théâtre du Gymnase de Marseille accueille « L’Envol des cigognes », dernier volet de la trilogie « de quartier », écrite et mise en scène par Simon Abkarian. Ce spectacle fleuve, rassemblant pléthore de comédiens sur le plateau, achève en beauté un travail entamé en 2008 avec Pénélope Ô Pénélope. Abkarian emploie au plus juste sa connaissance narrative du théâtre pour l’appliquer au présent....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de L'Envol des cigognes

Radio Grenouille

jeudi 23 février 2017

L’histoire d’un quartier

Par Margaux Wartelle

Entretien. « L’envol des cigognes » est l’histoire d’un quartier, d’une famille prise dans le tourbillon d’une guerre civile, quelque part au Moyen-Orient. Comment elle se déchire, prend les armes, continue de vivre. Simon Abkarian, également comédien, y a mis des morceaux de son histoire, de sa conception du monde et de la Méditerranée, qu’il définit comme « un chant qui se murmure depuis des siècles à venir »....

Lire l'article sur Radio Grenouille

Image de Le Poisson belge

Saisons de culture

lundi 04 janvier 2016

La Tête dans l’Eau, pour mieux respirer les mots.

Par Léonore Confino

Ma toute première rencontre avec Léonore Confino… au théâtre des Mathurins, à l’occasion du lancement de la 5ème édition du Paris des femmes 2016. Un festival où s’épanouissent autour d’un thème imposé, des plumes exclusivement féminines. Ce jour-là, à tour de rôle – comme une mise en bouche – les auteures y présentaient leur déclinaison théâtrale de « Crimes et Châtiments ». Pour Léonore Confino, tout est parti de cette date du 7 janvier,...

Lire l'article sur Saisons de culture