Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Catherine Matisse

France

Dernières critiques

Image de Les Eaux et forêts

M La Scène

dimanche 08 décembre 2019

«Le gai désespoir »

Par Marie-Laure Barbaud

Les Eaux et forêts de Marguerite Duras, mis en scène par Michel Didym étonne et séduit. Ionesco n’est pas loin. Les trois comédiens soutiennent la partition avec finesse et aplomb....

Lire l'article sur M La Scène

Image de 21 rue des Sources

Artistikrezo

lundi 11 novembre 2019

21 rue des Sources au Rond-Point, la grâce de la mémoire

Par Emilie Darlier-Bournat

Avec cette pièce qu’il met lui-même en scène, l’auteur Philippe Minyana concentre toutes les perles de son écriture théâtrale, creusant des sillons en les parsemant de fantaisie. Il enrubanne les fantômes du passé à la présence sans âge des lieux et il visite la mémoire comme on retourne dans une maison avec l’espièglerie d’un enfant …...

Lire l'article sur Artistikrezo

Image de 21 rue des Sources

Froggydelight.com

dimanche 10 novembre 2019

Ils sont nostalgiques ces fantômes

Par Philippe Person

Ils sont nostalgiques ces fantômes qui se promènent dans la maison située 21 rue des Sources. Habillés de blanc et le visage farineux, ils arpentent des lieux qu'eux seuls voient puisque la scène se résume à un carré dans lequel il n'y a qu'un piano et un pianiste en frac noir....

Lire l'article sur Froggydelight.com

Image de 21 rue des Sources

Sceneweb

samedi 09 novembre 2019

Les joyeux fantômes de Philippe Minyana

Par Stéphane Capron

Dans 21, rue des sources, l’auteur Philippe Minyana nous plonge dans les souvenirs de sa maison d’enfance dans le Doubs. Avec nostalgie, magie et simplicité....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de 21 rue des Sources

WebThéâtre

vendredi 08 novembre 2019

Mémoire d’outre-tombe

Par Corinne Denailles

21 rue des sources, c'est l'adresse de la maison du grand-père de Philippe Minyana, le lieu souverain de son enfance en Franche-Comté. Comme le...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de 21 rue des Sources

Un Fauteuil pour l'Orchestre

vendredi 08 novembre 2019

Nos maisons sont toujours hantées.

Par Denis Sanglard

Mémoires vives que peuplent des fantômes, ceux-là même qui vécurent là, entre ces murs. Philippe Minyana le sait bien qui n’a de cesse, de textes en textes, d’observer nos vies minuscules, d’en faire l’inventaire, entomologiste des âmes parfois mortes si délicatement, si poétiquement épinglées....

Lire l'article sur Un Fauteuil pour l'Orchestre

Image de 21 rue des Sources

hottello

jeudi 07 novembre 2019

A tous les fantômes du monde.

Par Véronique Hotte

lus la vie avance et plus nous sommes entourés de fantômes, de morts-vivants, qui se trouvent en peine dans l’espace de l’entre-deux-morts, comme l’écrit Akira Mizubayashi dans le roman Âme brisée (2019), dédié A tous les fantômes du monde....

Lire l'article sur hottello

Image de 21 rue des Sources

Les Inrocks

lundi 04 novembre 2019

“21 rue des sources” : une joyeuse ghost party au théâtre

Par Hervé Pons

Tout l'univers de l'auteur et metteur en scène Philippe Minyana est cristallisé dans cette pièce bouleversante et joyeuse sur les fantômes de nos vies....

Lire l'article sur Les Inrocks

Image de 21 rue des Sources

Rebelle

samedi 18 mai 2019

21 rue des sources, quel doux nom de rue.

Par Sonia Bressler

Ne trouvez-vous pas ? Elle chante comme une fontaine de jouvence. Le jour s'y lève sur les rêves d'une famille. Une vie. Des vies. Une mélodie familiale. La guerre et ses frayeurs : ses découvertes et ses pertes. Le bruit des bombes, des premières amours. La maison tient toujours. Solide bâtisse où tout y vit, tout y vibre, même les ombres. Surtout les ombres. À hauteur d'enfant, nous nous glissons dans leurs coulisses....

Lire l'article sur Rebelle

Image de Les Eaux et forêts

Sceneweb

dimanche 21 janvier 2018

Quand Duras fait un petit tour chez Beckett

Par Stéphane Capron

Michel Didym, le directeur du CDN de Nancy exhume une comédie un peu oubliée de Marguerite Duras, Les eaux et forêts (titre en hommage à l’auteur Louis-René des Forêts). Elle marche dans les pas du surréalisme, dans le Paris des années 60, loin de ses pièces les plus dramatiques et ombrageuses....

Lire l'article sur Sceneweb