Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Arnaud Desplechin

France

Présentation

Né à Roubaix en 1960, Arnaud Desplechin est cinéaste. Après son moyen-métrage La Vie des morts, récompensé par le prix Jean Vigo, il a réalisé une douzaine de longs-métrages dont La Sentinelle, Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle), Esther Kahn, Rois et Reine, Un conte de Noël, Jimmy P., Trois souvenirs de ma jeunesse, Les Fantômes d’Ismaëlet Roubaix, une lumière.
Très vite reconnu comme l’un des chefs de file d’une nouvelle génération de réalisateurs – dont les maîtres ont pour noms Alain Resnais ou François Truffaut –, il a vu ses films sélectionnés dans de nombreux festivals de cinéma,dont le Festival de Cannes où la plupart ont été présentés en compétition, et La Mostra de Venise pour L’Aimée. Ils ont reçu de très nombreux prix parmi lesquels le César du meilleur réalisateur en 2016 pour Trois souvenirs de ma jeunesse.
Grand lecteur et spectateur de théâtre, Arnaud Desplechin nourrit ses films de ce matériau : Esther Kahn, tourné en anglais et adapté d’une nouvelle de Symons, raconte l’histoire d’une jeune comédienne et deux de ses films sont même des adaptations de pièces pour le cinéma : Léo, en jouant « Dans la compagnie des hommes » d’Edward Bond et plus récemment La Forêt d’Alexandre Ostrovski, réalisée dans le cadre d’une commande de la Comédie-Française. Pour cette dernière, il a mis en scène la pièce Père d’August Strindberg en 2015, non plus avec une caméra, mais sur le plateau de la Salle Richelieu

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.