theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Antoine Sastre

France

Dernières critiques

Image de Le Misanthrope

Sceneweb

samedi 26 janvier 2019

Rodolphe Dana habille Le Misanthrope en short bouffon

Par Anaïs Heluin

Avec le Collectif artistique du Théâtre de Lorient qu’il dirige, Rodolphe Dana crée un Misanthrope dont la bouffonnerie de mauvais goût s’éparpille dans des directions multiples. Toutes loin de Molière....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de La Place Royale

L'alchimie du verbe

mercredi 08 avril 2015

ou l'Amoureux Extravagant

Par Raphaël Baptiste

Le spectacle est empreint d’une morne déraison et bien que les acteurs jouent vraisemblablement avec un naturel blafard malgré quelques ressorts de frivolité (notamment pour le personnage de Phylis), l’ensemble crée un rythme ronflant, et le problème ne vient pas seulement des acteurs mais surtout de la vanité du texte....

href="https://alchimieduverbedotcom.wordpress.com/2015/04/08/la-place-royale-ou-lamoureux-extravagant-de-corneille-dans-une-mise-en-scene-de-francois-rancillac-par-le-theatre-de-laquarium-vu-a-dijon-au-gran" target="__blank"> Lire l'article sur L'alchimie du verbe

Image de La Place Royale

AgoraVox

mardi 20 janvier 2015

La place Royale ou l'amoureux extravagant

Par Orélien Péréol

Une place royale mouvementée, dans laquelle la modernité du thème est bien portée par une diction impeccable et énergique des vers de Corneille. Comédiens excellents. Mise en espace juste et élégante....

href="http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/la-place-royale-ou-l-amoureux-162416" target="__blank"> Lire l'article sur AgoraVox

Image de La Place Royale

Sceneweb

lundi 05 janvier 2015

Une Place Royale léchée mais pas incandescente

Par Stéphane Capron

François Rancillac s'attaque à une pièce de jeunesse de Corneille écrite à 28 ans. La scénographie de Raymond Sarti est soignée. Le jeu est inégal, en dent de scie, du coup le spectacle souffre de longs moments qui manquent de fougue, avec cependant de belles surprises....

href="http://www.sceneweb.fr/2015/01/un-place-royale-lechee-mais-pas-incandescente/" target="__blank"> Lire l'article sur Sceneweb

Image de La Place Royale

/marsupilamima

lundi 05 janvier 2015

La comédie est cruelle

Par Martine Silber

Pour mémoire, le jeune Alidor aime Angélique qui le lui rend bien. Mais Alidor entend conserver sa liberté et décide de laisser sa fiancée à son meilleur ami, Cléandre, quoi de mieux? Puisque c'est un autre lui-même... Même si Cléandre éprouve une grande attirance pour Phyllis la meilleure amie d'Angélique, il se découvre alors amoureux d'Angélique. Mais Phylis a un frère, Doraste , éperdument amoureux et de longue date d'Angélique....

href="http://marsupilamima.blogspot.fr/2015/01/la-place-royale-de-pierre-corneille-mes.html" target="__blank"> Lire l'article sur /marsupilamima

Image de La Place Royale

Théâtre au Vent

dimanche 04 janvier 2015

totalement immorale et anti romantique.

Par Evelyne Trân

Très curieuse cette comédie de Corneille en 5 actes, représentée au Jeu de Paume du Marais en 1636. Il s’agit d’une des premières pièces de Corneille qui connut un vif succès. Plus de 4 siècles nous séparent de la date de sa création.

href="http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2015/01/04/la-place-royale-de-pierre-corneille-mise-en-scene-de-francois-rancillac-au-theatre-de-laquarium-a-la-cartoucherie-de-vincennes/" target="__blank"> Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de La Place Royale

Le grand théâtre du monde

dimanche 04 janvier 2015

La Place royale ou les vertiges de l'amour selon Corneille

Par Armelle Heliot

De toutes les comédies de l'auteur du Menteur, celle ci est sans doute l'une des plus moirées. Tout se retourne sans cesse et l'on ne sait pas ce que veulent vraiment les personnages. Souvent…...

href="http://blog.lefigaro.fr/theatre/2015/01/la-place-royale-ou-les-vertige.html" target="__blank"> Lire l'article sur Le grand théâtre du monde

Image de Dans les veines ralenties

Théâtre au vent

dimanche 02 novembre 2014

« Dévoiler les mécanismes de l’incommunicabilité.. »

Par Evelyne Trân

De mémoire, Nathalie Sarraute s’était exercée à faire retentir les voix intérieures de ses personnages pour signifier le décalage permanent entre la représentation et le vécu. Le procédé très efficace d’un point de vue réaliste en sortant de l’ombre les pensées et les rancœurs des individus, nettoie leur mystère, leur ambivalence.

href="http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2014/11/02/dans-les-veines-ralenties-dapres-cris-et-chuchotements-dingmar-bergman-texte-delsa-granat-et-peggy-pickit-voit-la-face-de-dieu-de-roland-schimmelpfennig" target="__blank"> Lire l'article sur Théâtre au vent