Photo de Antoine Briot

Antoine Briot

France

Dernières critiques

Image de Neuf mouvements pour une cavale

Un certain regard sur la culture

samedi 25 mai 2019

Monologue itinérant autour de Jérôme Laronze

Par Guillaume Lasserre

Récit de la vie et de la mort d'un fermier conté avec la force du désespoir par sa soeur, Antigone des temps modernes, "Neuf mouvements pour une cavale", tragédie contemporaine de la violence capitaliste en milieu rural, dénonce la mort des paysans et interroge le droit à  la violence défensive. Face au dénie de justice, la Cie le Désordre des choses transforme le deuil en révolte....

Lire l'article sur Un certain regard sur la culture

Image de Mesure pour mesure

I/O Gazette

jeudi 26 janvier 2017

Le pouvoir assassiné

Par Jean-Christophe Brianchon

Toujours, Shakespeare respire. C’est un poncif, mais c’est ici une réalité : habité par une vision singulière de « Mesure pour mesure », Karim Bel Kacem et ses comédiens ravivent la dépouille du dramaturge mort il y a quatre cents ans, et avec elle le cadavre d’un monde devenu sourd du vacarme qu’il produit....

Lire l'article sur I/O Gazette

Image de Trilogie du revoir

Le progrès

vendredi 03 juillet 2015

Alain Françon brosse sans états d’âme une « Trilogie du revoir »

Par Antonio Mafra

Nous les avions laissés dans leurs rêves, égarés dans les « Nuits » imaginées avec le chorégraphe Daniel Larrieu, nous retrouvons les élèves de 74e promotion de l’Ensatt dans la réalité, cruelle et sans fard, de « Trilogie du revoir » de Botho Strauss. L’action, où plutôt la non-action, se déroule lors d’un vernissage qui réunit quelques happy few autour d’œuvres contemporaines.

Lire l'article sur Le progrès

Image de Trilogie du revoir

Le Figaro

vendredi 03 juillet 2015

Triomphe de Botho Strauss à Fourvière

Par Armelle Héliot

Dans le cadre des enseignements qu'il a développés à l'École nationale supérieure des arts et techniques du spectacle, l'Ensatt (si vous préférez, la «rue Blanche» installée à Lyon), Thierry Pariente a mis en place des «ateliers-spectacles» qui permettent aux élèves de travailler sous la direction d'artistes qui sont des maîtres de l'art dramatique. Les spectacles montés au cours des sessions

Lire l'article sur Le Figaro

Image de Trilogie du revoir

lesechos.fr

jeudi 02 juillet 2015

Jeunes tableaux d’une exposition

Par Philippe Chevilley

Leur atelier-spectacle de sortie, « La Trilogie du revoir » de Botho Strauss, figure en bonne place dans la programmation du festival lyonnais. L’occasion pour la quinzaine de jeunes virtuoses de se confronter au regard d’un public varié, dépassant le cercle des « pros » et des proches. Leur guide est un fin metteur en scène, réputé pour l’excellence de sa direction d’acteurs, Alain Françon

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de Trilogie du revoir

France culture

lundi 29 juin 2015

La Dispute / France Culture

Par Arnaud Laporte, Philippe Chevilley, Anna Sigalevitch

Emission la Dispute, diffusée, le lundi 29 juin 2015, sur France Culture....

Lire l'article sur France culture

Image de War and breakfast

La Cause Littéraire

jeudi 28 août 2014

Promo Václav Havel, Création de huit pièces courtes

Par Marie du Crest

En 2012, le festival des Nuits de Fourvière à Lyon a décidé de parrainer les promotions de l’ENSATT, voisine du site romain où ont lieu les spectacles. Les étudiants sont placés sous la direction d’un metteur en scène de renom, pour cet ultime travail, fin de leur savant apprentissage avant d’entrer dans le monde professionnel. Jean-Pierre Vincent à la tête de sa compagnie Studio libre crée avec les douze jeunes comédiens de l’école la version française de War and Breakfast,

Lire l'article sur La Cause Littéraire

Image de War and breakfast

liberation.fr

samedi 05 juillet 2014

Vincent agite les Nuits de Fourvière

Par René Solis

A l’affiche, jusqu’au 4 juillet, War and Breakfast de l’auteur anglais Mark Ravenhill, dans une mise en scène de Jean-Pierre Vincent, avec les élèves de l’Ensatt....

Lire l'article sur liberation.fr

Image de War and breakfast

Lyon Capitale

vendredi 27 juin 2014

Le rire coincé dans la gorge

Par Caïn Marchenoir

Les étudiants de l’Ensatt, sous la direction de Jean-Pierre Vincent, interprètent huit comédies noires de Mark Ravenhill. Saisissant....

Lire l'article sur Lyon Capitale

Image de War and breakfast

Les Trois Coups

lundi 23 juin 2014

Sexe, violence et mensonges

Par Trina Mounier

Cela vaut la peine de gravir la colline pour découvrir à l’E.N.S.A.T.T. un jeune auteur anglais très incorrect politiquement, Mark Ravenhill, une pléiade de jeunes comédiens dont le talent n’attend pas le nombre des années, le tout sous la direction très maîtrisée et la lecture au scalpel de Jean‑Pierre Vincent...

Lire l'article sur Les Trois Coups