Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Anne Caillère

France

Présentation

En tant qu'actrice Anne Caillère a été la Melissa/ Liza dans l’aventure du Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durrell, créé par Stuart Seide en 2002 au Festival d’Avignon. Elle a, l’année suivante, interprété une des deux Lisa de Lisa 1 et 2, la pièce qu’a écrite et mise en scène Fanny Mentré à L’Idéal.
Elle jouait le rôle de Bridget, la fille de la fratrie de Moonlight d’Harold Pinter que Stuart Seide a créé à Tourcoing en 2005. C’est à peine sorti de ce rôle qu’elle passait pour la première fois à la mise en scène avec Clara 69 de Gildas Milin, interprétant par ailleurs le personnage de Clara qui l’obsédait depuis sa lecture du Triomphe de l’échec.
Elle est ensuite l’une des 343 actrices qui, au théâtre de la Colline, à l’invitation de la comédienne Bérangère Bonvoisin, interprète chacune trois slogans tirés de Slogans de Maria Soudaïeva.
Début 2007, elle joue Adine dans La Dispute de Marivaux, mise en scène Bernard Paquien, créé à la MC 93 de Bobigny avant de retrouver en avril à Nantes, Gracq, en lisant, en écrivant, le spectacle de Joël Jouanneau.
Au cinéma, elle tourne dans le Lady Chatterley et l’homme des bois de Pascale Ferran, avec qui elle avait déjà partagé l’aventure de L’Age des possibles.

Après des études de philosophie, elle intègre l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg. Dès sa sortie en 1995, elle croise les routes de grands metteurs en scène auxquels elle reste fidèle, dont Bernard Sobel (Les sept contre Thèbes d’Eschyle – 03/04, Napoléon ou les cent jours - 1996), Joël Jouanneau (Lève-toi et marche, 1996), Jean-Louis Martinelli (Voyage à l’intérieur de la tristesse, L’année des treize lunes, 1995) Denis Marleau (Nathan le sage – 1997) ou Jean-Pierre Vincent, qui lui a valu de venir une première fois à Lille avec Le Jeu de l’amour et du hasard en 1999.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne