Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Rumeur et petits jours Sous le signe d’Henri Michaux
Partager cette page » 
 
 
 

Les actualités de l'école des lettres

Sous le signe d’Henri Michaux

Par Gaëlle Bebin publié le 2016-10-02

Avec beaucoup d’humour, d’auto-dérision et de sens critique, ils restituent l’atmosphère, dans les années « septante », d’une émission de radio culturelle dont les chroniqueurs viennent d’apprendre la suppression, faute de soutiens financiers.

Lire l'article (site externe)

On en parle dans la presse et sur le web

Blog Baronne Samedi

On rit jaune...

Par Baronne Samedi publié le mercredi 12 octobre 2016

Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot forment le Raoul Collectif, un laboratoire de création subversive qui veut "envoyer une pelletée de grains de sable dans la mécanique du monde contemporain, entre conformisme et pensée dominante." Lire l'article (site externe)...
 

L'Envolée culturelle

Rumeur et Petits jours, comme un rayon de soleil à travers la glace

Par Malvina Migné publié le mercredi 12 octobre 2016

Le 11 octobre 2016, le plateau du Théâtre de la Croix-Rousse était joyeusement habité par les cinq comédiens belges du Raoul Collectif : Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoit Piret et Jean Baptiste Szézot qui présentaient leur seconde création Rumeur et Petits Jours. ...... Lire l'article (site externe)...
 

Les Trois Coups

Rire, intelligence, et politique

Par Lise Facchin publié le dimanche 24 juillet 2016

Une émission de radio culturelle est arrêtée par la direction de la chaîne – coupure de budget, mutation… on connaît ! Ce soir, c’est la dernière et les cinq animateurs sous pression vont se livrer à une émission improbable. Drôle, intelligent, et bougrement loufoque... Lire l'article (site externe)...
 

L'alchimie du verbe

"épigraphe", une émission radio pas comme les autres...

Par Raphaël Baptiste publié le vendredi 22 juillet 2016

Le Raoul Collectif nous emporte ainsi dans les coulisses et dans les couloirs d’une dernière émission de radio, dégageant toutes les possibles échéances et déchéances humaines que cela implique. Le spectacle offre un voyage tout en douceur dans l’absurde, dans une réflexion constamment en décalage, fondée sur des préjugés et de fausses sensations de bien-pensance…... Lire l'article (site externe)...
 

Libérration.fr

Quintet et ondes de choc

Par Anne Diatkine publié le jeudi 21 juillet 2016

Deuxième spectacle des Belges du Raoul collectif. Une émission de radio rend l’antenne, l’occasion d’évoquer les sujets les plus bizarroïdes et de dégommer le libéralisme façon Thatcher.... Lire l'article (site externe)...
 

Toutelaculture

Le petit soir rafraéchissant du Raoul Collectif

Par Amelie Blaustein Niddam publié le jeudi 21 juillet 2016

En 2012, le Raoul Collectif gagne le prix du Festival créé par l’actuel directeur du Festival d’Avignon, Impatience. Le spectacle intitulé « Le signal du promeneur« était imparfait mais témoignait de moments géniaux. Quatre ans après, ils sont programmés au Cloître des Carmes avec « Rumeur et petits jours ». Réjouissant car drôle, mais sur le fond, une vacuité peu acceptable.... Lire l'article (site externe)...
 

La Parafe

Thinking outside the box

Par F publié le jeudi 21 juillet 2016

Plus de trois ans après leur premier spectacle, Le Signal du promeneur, présenté dans le Off d’Avignon et plusieurs fois récompensé, les membres du Raoul Collectif présentent au Cloître des Carmes leur nouvelle création, Rumeur et petits jours. Ce long temps de gestation leur a notamment permis de faire un voyage au Mexique, où ils ont rencontré des Huitchols, indigènes qui leur ont révélé d’autres possibles, d’autres modalités de vie et de pensé... Lire l'article (site externe)...
 

I/O Gazette

Aux taupes étoilées

Par Marie Sorbier publié le jeudi 21 juillet 2016

Quel plaisir de se laisser entraîner dans l’univers absurde du Raoul collectif ! Car oui, revendiquons-le et cessons de faire semblant, l’entre-soi provoque une jouissance immédiate et libératrice. Se sentir – soi et sa tribu – l’unique destinataire du bon mot provoque un sentiment d’appartenance à une communauté.... Lire l'article (site externe)...
 

I/O Gazette

Agitations du verbe

Par Rick Panegy publié le jeudi 21 juillet 2016

Penser le monde et l’individu dans son environnement, moquer un peu la culture (ou l’absence de) et saupoudrer légèrement de pensée politique très colorée pour relever. Recouvrir l’ensemble d’un nappage conséquent de gags et d’humour jusqu’au débordement. Une grosse gourmandise raffinée, en somme. Un gâteau d’abord délicieux mais qui se révèle rapidement trop dense pour être apprécié.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

Le Raoul collectif à la recherche d’un nouveau modèle de société

Par Stéphane Capron publié le mercredi 20 juillet 2016

Comment sortir du libéralisme ? Les belges du Raoul collectif se posent cette question avec humour dans Rumeur et petits jours. Le spectacle croise différents courants de pensée. C’est naïf et surréaliste.... Lire l'article (site externe)...
 

Carnet d'Art

L’imaginaire à l’attaque de la pensée majoritaire

Par Kristina D'Agostin publié le mercredi 20 juillet 2016

Prix du jury et du public au Festival Impatience en 2012 avec Le Signal du promeneur, Raoul Collectif signe là un deuxième spectacle mordant et piquant à souhait où l’imaginaire se lance à l’attaque de la pensée majoritaire.... Lire l'article (site externe)...
 

Le Monde.fr

A défaut de pouvoir agir, rire avec le Raoul Collectif

Par Fabienne Darge publié le mercredi 20 juillet 2016

Il y a bien des manières de parler de politique, dans ce Festival d’Avignon, et de tenter de cerner l’impuissance et l’impasse dans laquelle nous nous enfonçons un peu plus chaque jour. Il y a celle, magistrale, de Krystian Lupa et de Thomas Bernhard, dans Place des héros que l’on peut voir jusqu’au 23 juillet. Et il y a celle, plus légère, mais qui n’en a pas moins sa pertinence, au vu du bel accueil public reçu par leur spectacle, du... Lire l'article (site externe)...
 

Délibéré.fr

Traité de savoir-rire

Par René Solis publié le lundi 18 juillet 2016

ÃÉmission radio en direct au Cloître des Carmes : l’atmosphère renvoie aux années 1970 ; ça clope –des gitanes–, ça bricole –un tourne disque pour envoyer le générique–, ça enchaîne mais ça cafouille, on n’est pas chez des pros. Les cinq comédiens de Raoul Collectif (Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret,... Lire l'article (site externe)...
 

Rue du théâtre

Semeurs de petites graines...

Par Suzanne Vanina publié le mercredi 25 novembre 2015

Sous une apparence de joyeuse débandade libératrice, le Raoul Collectif propose pour sa deuxième création à la fois une réflexion sur les relations entre individu et collectif, sur la place de ce collectif dans la société, sur la nécessité de contrer l'individualisme, avec un regard sur la construction des récents grands courants de pensée socio-politiques.... Lire l'article (site externe)...
 

mouvement.net

Qui veut la peau de TINA ?

Par Valentine Bonomo publié le mercredi 18 novembre 2015

C’est le retour du Raoul Collectif dont on avait tant aimé la première pièce, Le Signal du Promeneur, qui entre temps a fait le tour du monde. C’était il y a trois ans et demi déjà et pendant ce temps-là, le monde a continué de suivre son cours dans le lit que l’idéologie dominante avait creusé pour lui. Rumeurs et petits jours, une attaque en règle contre cette pensée majoritaire.... Lire l'article (site externe)...
 

Lalibre.be

Avec le Raoul, on rit et on réfléchit

Par Guy Duplat publié le mercredi 11 novembre 2015

Le Raoul Collectif, après le triomphe (150 représentations) de son premier spectacle « Le signal du promeneur », a réussi le délicat virage vers un second opus. « Rumeur et petits jours » parvient à nouveau, à marier la réflexion politique sur le malaise de notre civilisation avec une mise en scène drôle, foutraque, peine de surprises. On rit et on réfléchit.... Lire l'article (site externe)...