Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Philoctète En savoir plus
Partager cette page » 
 
 
 

Un palimpseste
Le Philoctète de Heiner Müller n’est pas une adaptation de la pièce grecque mais un palimpseste qui efface et recouvre l’œuvre première, et la laisse transparaître sur le mode de la radiographie. Bacon et Picasso ont procédé ainsi avec des tableaux de Velasquez.

un Philoctète sans Dieu(x)
Dans ce Philoctète il n’y a pas de chœur, pas de deus ex machina, pas d’apparition d’Héraclès pour rendre possible le happy end final. C’est un Philoctète sans Dieu(x) . Heiner Müller ne rivalise pas avec Sophocle, il détruit, démolit, déconstruit, le modèle tragique, la statuaire grecque des philosophes allemands qui, à l’aube du 19ème siècle, ont inventé la Grèce des Allemands qui devait faire pièce à la Grèce de Racine et des Français. Il problématise la forme radicale de théâtre que Brecht avait pratiquée au début des années 30 : le « Lehrstück » qui, chez lui, a des affinités avec le « théâtre de la cruauté » d’Antonin Artaud.

Jean Jourdheuil

© DR

Younès Anzane (Assistant(e) à la mise en scène) , Mark Lammert (Scénographie) Mark Lammert (Costumes), Emmanuelle Bischoff (Assistante à la scénographie)