Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Maxa on the rocks Accueil
Partager ce spectacle » 
 
 
 

Maxa, actrice de Grand-Guignol, surnommée la « Sarah Bernhardt de l’impasse Chaptal », la « Rachel de tous les martyres », est la femme la plus assassinée du monde.

L’obtention de ce titre n’a pas été sans sacrifice : Maxa est devenue sourde par la récurrence de ses propres hurlements. En outre, l’état de ses nerfs en a fait une morphinomane invétérée. De fréquentes overdoses lui imposent d’avoir recours à des doublures qu’elle parvient de moins en moins à distinguer d’elle-même.
Elle s’apprête néanmoins à faire ses adieux au public à l’occasion de sa 100.000ème mort sur scène. L’événement est mené en grande pompe. Le vieux pianiste habituel a été remplacé par un groupe néo-post rock alternatif : Les Bobby Watson, figure montante de la scène underground berlinoise. Les meilleurs auteurs contemporains sont mis à contribution pour trouver à Maxa une mort inédite.

Mais dans les préparatifs de la cérémonie, on a perdu la clef du cercueil en verre dans lequel l’actrice voyage en tournée. Tandis que le groupe s’attache à la libérer, Maxa se lie d’amitié avec Miguelito, un jeune artiste muet qui assure la première partie du spectacle : un numéro de claquettes qu’il effectue avec sa mère cul-de- jatte. Miguelito raconte comment jadis il a perdu la voix en voyant son père, un magicien raté, découper sa mère vivante dans un numéro de music-hall.
Maxa décide alors de faire du jeune homme, à son insu, l’instrument de sa propre mort.

Aurore Baudouin (Création lumières) , Cécile Garvot (Scénographie) , Jocelyn Garvot (Scénographie) , Kevin Hill (Musique) , Hervé Launay (Création son) , Patricia Nail (Création costumes) , Lisa Paul (Assistant(e) à la mise en scène)