Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Les Coloniaux Les soldats nord-africains dans la 1ère...
Partager cette page » 
 
 
 

Les soldats nord-africains dans la 1ère guerre mondiale

Les troupes indigènes d'Afrique du Nord recrutés en Algérie, en Tunisie et au Maroc étaient constituées de tirailleurs, spahis, méharis, zouaves, chasseurs d'Afrique et tabors marocains.
Elles appartenaient toutes au 19ème Corps d'armée appelé « Armée d'Afrique » dont l'emblème était un croissant.
Elles ont été engagées en France métropolitaine dès août 1914.
En septembre 1914, une division marocaine commandé par le général Humbert, s'est illustrée dans les combats des Marais de Saint-Gond.
Le 15 mars 1915, le capitaine Juin, qui commandera le corps expéditionnaire français en Italie en 1943-1944 avant d'être promu maréchal de France, a été blessé lors de l'attaque de Mesnil-les Hurlus en Champagne, à la tête de chasseurs marocains baptisés par les Allemands « Hirondelles de la mort », tant ils les redoutaient.

Les troupes nord-africaines ont combattu sur tous les fronts :
- en France
- aux Dardanelles
- dans les Balkans
- en Palestine où elles s'illustrèrent aux côtés des troupes britanniques lors de la prise de Naplouse.

Au total, entre 1914 et 1918, plus de 290 000 soldats nord-africains ont combattu au service de la France :
- 173 019 Algériens, les plus nombreux ;
- 80 339 Tunisiens ;
- 40 398 Marocains.

À la fin de la guerre, en novembre 1918, leurs pertes s'élevaient à 28 200 morts et 7 700 disparus.(*)


(*) 1914-1918 Les soldats nord-africains - Monuments et sépultures, collection Les Chemins de la Mémoire, Délégation à la mémoire et à l'information historique, Ministère des anciens combattants et victimes de guerre, 1996.

 
Masquer la bannière