Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Journal d’une apparition L’appel de l’amour, de Robert Desnos...
Partager cette page » 
 
 
 

Profession Spectacle

L’appel de l’amour, de Robert Desnos à Gabriel Dufay

Par Pauline Angot publié le 2017-07-28

Une profonde fragilité et une gravité substantielle se dégagent de cette pièce. On palpe la chair d’un homme dont l’amour est le seul moyen de survie possible, l’unique chemin pour échapper à la mort. Ce chemin est celui de la foi en une présence, foi aussi totale que fragile, elle aussi, que l’émotion peut faire oublier – surgissant de nulle part, à l’écoute d’une vieille chanson. L’abîme du doute, l’oubli de l’ancre et la rupture marquent...

Lire l'article (site externe)

On en parle dans la presse et sur le web

L'insensé

Gabriel Dufay et les spectres vifs de Desnos

Par Arnaud Maïsetti publié le mercredi 19 juillet 2017

Gabriel Dufay lève ici la présence du dialogue de la vie et de l'œuvre de Desnos. Il tente de danser entre les ombres de l’une et de l’autre, et choisit de prendre le parti du spectre, ce qui double la vie et l’écriture. C’est une heure et demi dans la voix de Desnos qui sculpte l’acquiescement terrible, profond et simple, de la vie confiée à l’amour, c’est-à-dire au désir sans cesse rejoué du possible.... Lire l'article (site externe)...
 

Chantiers de culture

De Desnos à  Koltès, un théâtre riche d'émotions

Par Yonnel Liégeois publié le vendredi 16 octobre 2015

La scène hexagonale explose de spectacles de grande qualité. Des planches du Français à celles de la Comédie de Saint Étienne, de Chaillot à L’épée de bois, de l’Odéon au Dejazet, de la Comédie des Champs-Élysées à L’Atelier… A l’affiche, Strindberg et Koltès, Desnos et Vinaver, Miller et Molière, Morel et Michalik : que du beau monde au balcon !... Lire l'article (site externe)...
 

Theatrorama

L'espace du sommeil de Desnos

Par Cathia Engelbach publié le dimanche 11 octobre 2015

« Journal d’une apparition », sous-titre idéal que bien des commentateurs de la prose et des vers de Robert Desnos auraient vu scellé sous son œuvre tout entière, s’est écrit au privilège de nuits. Il est le sujet et l’objet du chant ininterrompu d’un poète, lancé à une « visiteuse » au visage de femme et aux contours d’astre. Un dialogue dense et obscur entre l’artiste et son art, que Gabriel Dufay fait résonner depuis la crypte du Théâtre natio... Lire l'article (site externe)...
 

journaldebordduneaccro

La musique lui donne une présence irréelle

Par Edith Rappoport publié le jeudi 08 octobre 2015

2015 marque le 70e anniversaire de la libération du camp de Terezin où Robert Desnos a vécu ses derniers jours. Quelques bribes lointaines des poèmes de Desnos subsistent dans notre mémoire : « J’ai tant rêvé de toi (…) tant couché avec ton fantôme (…) que je ne sais plus tant je t’aime (…) lequel de nous deux est absent ! ». Une émotion me saisit d’emblée en descendant les marches accédant à la petite salle Maurice Béjart. Gabriel Dufay en pyjama incarne le poète, il se couche dans un lit d’hôpital et dialogue Lire l'article (site externe)...
 

TheaToile

Les mots de Desnos sublimés par Gabriel Dufay

Par Inconnu publié le jeudi 08 octobre 2015

A l’occasion de l’année célébrant les soixante-dix ans de la disparition du poète surréaliste Robert Desnos, Gabriel Dufay nous livre un émouvant hommage, créé à Chaillot, dans lequel il révèle, avec une pureté grandiose, la délicatesse de l’auteur torturé.... Lire l'article (site externe)...