Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Elle brûle Un petit intérieur fripé.
Partager cette page » 
 
 
 

L’Emma d’Elle brûle doit quelque chose au personnage d’un célèbre roman, lui-même inspiré d’une histoire vraie... Le fait divers en tant qu’il est chargé d’imaginaire, la littérature en ce qu’elle lance des coups de sonde dans le réel, la porosité entre vie et fiction : tels sont les matériaux de prédilection de Caroline Guiela Nguyen, jeune metteure en scène qui a travaillé sur Racine et Duras avant de réaliser avec sa compagnie les Hommes Approximatifs Se souvenir de Violetta, variation contemporaine autour du personnage de Marguerite Gautier. Selon le même processus de création, Elle brûle se construira en va-et-vient entre improvisations et écriture : Mariette Navarro, auteure, est associée au projet. Les répétitions feront dialoguer le théâtre comme machine à fiction et le théâtre comme événement réel, personnes réelles, espace réel. En écho à l’autre Emma, Elle brûle parlera d’amour, c’est sûr, mais aussi de l’endettement, du besoin d’argent – de ce qu’il comporte de désir de participer au monde, d’y exister enfin, d’y jouir. Et en face d’Emma, il y aura celui qui l’aime et ne voit rien de ce qui se passe – tant le déni de réalité est inhérent à la passion, autre machine à fiction.

Johan Papin

Claire Calvi (Collaboration artistique) , Alice Duchange (Scénographie) , Benjamin Moreau (Création costumes) , Jérémie Papin (Création lumières) , Antoine Richard (Création son) , Jérémie Scheidler (Création vidéo)