Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Clôture de l'amour Espace critiques
Partager cette page » 
 
 
 

On en parle dans la presse et sur le web

France Inter

Combat de boxe avec Audrey Bonnet et Pascal Rambert

Par Laure Adler publié le lundi 06 février 2017

"Clôture de l'amour" va vous griffer le cœur et va vous raconter l'histoire d'un passé commun, d'un présent douloureux, et d 'un futur absent.... Lire l'article (site externe)...
 

Médiapart - blog d'Olivier

L’inéluctable mort des passions ardentes

Par Olivier Frégaville-Gratian d'Amore publié le lundi 19 décembre 2016

Tout est fini. La rupture se profile en point de mire. Le couple est exsangue, mais une ultime confrontation est nécessaire. Chacun dans un long monologue va livrer ses réflexions sur l’autre, sur leur amour moribond, sur leur histoire finissante. Porté par deux comédiens exceptionnels, le texte puissant, cru et incandescent de Pascal Rambert touche l’âme et incendie nos consciences. Fascinant !... Lire l'article (site externe)...
 

Libération.fr

Il est également l’auteur d’un blockbuster

Par Ève Beauvallet publié le jeudi 08 décembre 2016

Sur le point de quitter le Centre dramatique national qu’il dirige depuis 2007, le metteur en scène estime que son «nouveau modèle» a porté ses fruits.... Lire l'article (site externe)...
 

Télérama

Les corps sensuels et la patte provocante de Pascal Rambert

Par Fabienne Pascaud publié le vendredi 08 janvier 2016

En trente-cinq ans de spectacle vivant, ce stakhanoviste a tout osé. Avec ses mots qui cognent, l'insaisissable Pascal Rambert en impose. Il porte les mêmes mocassins Repetto blancs que Serge Gainsbourg. Comme lui, pieds nus dedans. Comme lui, décoiffé, maigre et l'air d'avoir pas mal fêté et bourlingué. Mais l'oeil bleu vif, insolent, moqueur, plein d'énergie.... Lire l'article (site externe)...
 

Atelier critique

Vivarium de l'amour

Par Fanny Utiger publié le mercredi 14 octobre 2015

La scène de la salle Charles Apothéloz devient pour quelques heures le ring du combat viscéral d’un homme et d’une femme au crépuscule de leur amour. Un texte cru et sophistiqué, un jeu d’acteurs puissant, un réseau allusif complexe la richesse de cette pièce et des échos qu’elle provoque en chacun. Gymnase désert, terrain vide, lumière glacée. Un homme et une femme débarquent. Un souffle, et puis... Lire l'article (site externe)...
 

Toute la Culture

Toujours le même coup de poing

Par Matthias Turcaud publié le lundi 21 septembre 2015

Après plus de 140 représentations et une tournée internationale depuis sa création à Avignon en 2011 (notamment au Centre Pompidou et à l’Idéal Tourcoing…), on peut revoir Clôture de l’amour au TNS en cette fin de septembre 2015. Force est de reconnaître qu’au fil des représentations successives la pièce de Pascal Rambert n´a rien perdu de sa puissance émotionnelle sans équivalent.... Lire l'article (site externe)...
 

Szenik

Ereinter l'amour par la langue

Par Sylvia Dubost publié le mercredi 09 septembre 2015

Lui, elle. Stan et Audrey. Se faisant face dans un espace nu, sorte de vague gymnase, le duo va se parler. Pour autant, cela n'a rien d'un dialogue. Ce sont deux monologues, l'un à la suite de l'autre, deux puits de paroles sans fond, tentative d'écluser tout ce qu'il y aurait à dire sur eux, leur relation, avec l'espoir de la clore ainsi. Travaillant l'image de la fin de l'amour à travers l'épuisement de la langue, l'auteur et metteur en scène P... Lire l'article (site externe)...
 

hottello

La dispute est poignante, la querelle captivante,

Par Véronique Hotte publié le dimanche 14 juin 2015

« Car ceux qui sont amoureux croient avoir un plaisir désintéressé à voir les gens qui connaissent l’amour, à parler de l’amour. Mais c’est dans l’espoir d’y retrouver leur amour à eux … », écrit Proust. De même, l’auteur, metteur en scène et comédien Pascal Rambert pose, à travers Clôture de l’amour, les jalons d’une écriture visant la quête passionnelle destinée au public qui peut s’y reconnaître, forcément ou… pas. Tanguy Viel évoque aussi ces deux amants qui closent leur relation « en deux monologues qui vont au bout de leur pensée, deux longues phrases qui Lire l'article (site externe)...
 

Ouest-France.fr

Inouï

Par Ouest France publié le lundi 02 mars 2015

Un texte aiguisé comme une lame, une performance d’acteurs monstrueuse. La flatteuse réputation de la pièce de Rambert présentée ce week-end au Panta théâtre était juste.... Lire l'article (site externe)...
 

Carnet d'Art

De leur amour.

Par Antoine Guillot publié le mercredi 11 février 2015

Cela fait depuis sa création en Avignon 2011, que j’attends de le voir. Voir ce qui m’a été conté comme la plus belle Œuvre de Pascal Rambert. J’ai la chance de bien connaître Pascal, pour avoir travaillé avec lui. Je connais son écriture déstructurée, chantante, ses points et ses virgules inexistants. Ces ponctuations qui, lorsqu’elles existent, n’en sont pas. Cette pensée qui vacille, qui s’inscrit dans un mouvement perpétuel.... Lire l'article (site externe)...
 

BSC News

Une brillante performance dont vous ne sortirez pas indemne

Par Mélina Hoffmann publié le mardi 22 avril 2014

Ils sont deux. Ils se sont aimés. Ils se quittent, se déchirent avec rage, violence et passion, se livrent un combat sans merci et sans temps mort. L'amour n'est plus, ils ne s'épargnent rien. Dans une mise en scène originale, audacieuse et très contemporaine, ils peignent ce qu'il reste de leur couple. La rupture se joue, s'étire, passée au microscope tandis qu'ils monologuent chacun leur tour face à l'autre démuni...... Lire l'article (site externe)...
 

Inferno

Sors mon corps de l'enfer Stan !

Par Camilla Pizzichillo publié le mardi 04 mars 2014

La Chronique dessinée de Camilla Pizzichillo : Clôture de l'amour de Pascal Rambert / au Théâtre du Rond Point du 22 février jusqu'au 2 mars 2014. copyright Camilla Pizzichillo / inferno Magazine 2...... Lire l'article (site externe)...
 

Allegro Theatre

Voilà trois ans que Stan annonce à Audrey qu'il la quitte.

Par Joshka Schidlow publié le mercredi 26 février 2014

Voilà trois ans que Stan annonce à Audrey qu'il la quitte. Puis que celle-ci lui rétorque sans mâcher ses mots. "Clôture de l'amour", spectacle écrit par Pascal Rambert, qui mélange avec panache des mots de tous les jours... Lire l'article (site externe)...
 

Une chambre à soi

Cet amour « traqué, blessé, piétiné, achevé, nié, oublié »

Par Sophie Lespiaux publié le mardi 30 avril 2013

« La performance est viscérale », selon Sarah Kane, elle relève d'une « surdose de jeu » induite par les exigences d'un texte afin d'exprimer fidèlement les idées et les émotions. Les œuvres de Pascal Rambert semblent en appeler à de semblables nécessités. On fut récemment pénétré par Memento Mori, on ressort éprouvé de Clôture de l'amour. Ce texte sur la séparation amoureuse est dédié à leurs interprètes Stanislas Nordey et Audrey Bonnet, qui... Lire l'article (site externe)...
 

NRP Lycée

Masculin / féminin au Festival d'€™Avignon

Par Gaëlle Bebin publié le dimanche 07 avril 2013

Un procès a également lieu dans Clôture de l’amour, en quelque sorte, mais l’affrontement n’a pas lieu devant une autorité extérieure – en dehors du public. C’est face à face que Stan (Stanislas Nordey) et Audrey (Audrey Bonnet) s’accusent et se condamnent mutuellement. Ils ont trois enfants, il la quitte, il s’en explique très longuement avec beaucoup de cruauté ; elle répond tout aussi longuement, avec une intelligence qui l’anéantit. Ce qu’ils... Lire l'article (site externe)...
 

Les Trois Coups

Une rupture amoureuse mondialement jouée (Entretien avec Pascal Rambert)

Par Marie Barral publié le mercredi 12 décembre 2012

Présenté au Festival d’Avignon en 2011, joué dans le monde entier, deux fois réédité (éd. Les Solitaires intempestifs), « Clôture de l’amour » de Pascal Rambert agit comme une déflagration pour le spectateur comme pour le lecteur. Le jury du grand prix de Littérature dramatique, organisé depuis 2011 par le Centre national du théâtre, l’a confirmé en récompensant en novembre ce texte incisif. Deux longues tirades de deux personnages... Lire l'article (site externe)...
 

toutelaculture.com

Clôture de l’amour, eschatologie amoureuse de Pascal Rambert

Par Amelie Blaustein Niddam publié le mercredi 14 mars 2012

« On va s’arrêter là ». Stanislas Nordey commence par dire ça, dans un décor bocal au blanc assourdissant dont les jonctions noires entre chaque panneau éblouissent. Audrey Bonnet est en face, en apparence solide. Sur le ring, ils vont se balancer le texte de Pascal Rambert, une mise à mort du couple.... Lire l'article (site externe)...
 

Etudes

Règlement de compte

Par Yvon Le Scanff publié le lundi 05 décembre 2011

Pas question ici d’éprouver son amour par un quelconque marivaudage : les choses sont définitives dès le début et le titre donne le ton de ce règlement de compte où les deux amants soldent leur relation de couple après en avoir fait l’inventaire : souvenirs, sentiments, enfants, projets inaboutis et promesses inaccomplies.... Lire l'article (site externe)...
 

Attractions visuelles

De la dispute

Par Karminhaka publié le dimanche 23 octobre 2011

Vu du fond de la grande salle du Théâtre de Gennevilliers, lors d’une des dernières représentations, "Clôture de l’amour" attire les yeux par la présence physique des comédiens : aussi bien Stanislas Nordey que Audrey Bonnet sont d’une minceur confinant à la maigreur famélique. Lui surtout qui, ouvrant le long bal d’une succession de monologues, dévoile des bras effilés de son tee-shirt à manches courtes...... Lire l'article (site externe)...
 

Standard

Turnover du sentiment amoureux

Par Mélanie Alves de Sousa publié le samedi 15 octobre 2011

Une belle édition, dit-on quand, malgré les vingt pièces vues (quasi) d’affilée, on se réjouit sans se lasser. Ainsi, le chef de troupe Vincent Macaigne fut couronné roi, on acclama l’autrefois déchu Pascal...... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtre du blog

Clôture de l’amour

Par Philippe Duvignal publié le mercredi 12 octobre 2011

Clôture de l'amour, texte, conception, réalisation de Pascal Rambert. Imaginez une salle de répétition aux murs et au plafond blancs avec un petit gradin de deux marches; vingt rampes fluo dispensent une lumière blanche qui enlèvent toute ombre dans ce huis-clos au sens strict du terme une porte à double battant de chaque côté, et au fond, une autre porte coupe-feu. Rien d'autre qu'une brochure de pièce et une bouteille d'eau minérale, pas... Lire l'article (site externe)...
 

France Info

"Clôture de l'amour" à Gennevilliers de Pascal Rambert

Par Claire Baudéan publié le mercredi 12 octobre 2011

" Je voulais te voir pour te dire que ça s'arrête. Ca va s'arrêter là..." Stanislas Nordey et Audrey Bonnet sont les vibrants interprètes de "Clôture de l'amour", pièce écrite, conçue et mise en scène par Pascal Rambert, saluée par le public et la critique lors de sa création à Avignon l'été dernier, et à l'affiche du Théâtre de Gennevilliers jusqu'au 22 octobre. Un opus cru, émouvant, sur la fin de l'amour, une pépite de cette rentrée.... Lire l'article (site externe)...
 

Webthea

Déchirante fin de partie

Par Jean Chollet publié le lundi 10 octobre 2011

Pascal Rambert a écrit ce texte rythmé et saccadé spécialement pour ses deux interprètes, Stanislas Nordey et Audrey Bonnet. Ils sont magnifiques et rayonnants d’intensité, d’humanité et de précision, chacun dans leur registre, portant des mots cruels et impudiques, qui semblent issus du plus profond d’eux-mêmes en traversant leurs corps. Sans pathos, mais avec quelques pointes d’humour ravageur, la représentation fascine et bouleverse. Une des r... Lire l'article (site externe)...
 

Blog lemonde - Coup de théâtre

Le triomphe de l'€™amour

Par Judith Sibony publié le jeudi 06 octobre 2011

La surprise est pour le moins réjouissante : tout en montrant la plus sèches des ruptures – un homme quitte une femme qui l’aime toujours - Clôture de l’amour est, malgré son titre et son sujet, un délicat hymne aux amoureux. Après son grand succès cet été au festival d’Avignon, la pièce reprend dans le théâtre que dirige son auteur, Pascal Rambert, à Gennevilliers. Et c’est très beau, en effet, ce couple qui se fait la guerre en s’envoyant à la... Lire l'article (site externe)...
 

Blog Mediapart

A sec

Par Véronique Klein publié le lundi 03 octobre 2011

Le plateau s’éclaire violemment, des néons blancs, lui , Stan et elle, Audrey entrent. Il est devant agité, elle porte un sac et va se trouver littéralement sidérée par l’attaque. « Je voulais te dire que ça s’arrête, ça va pas continuer, on va pas continuer, ça va s’arrêter là ». Pendant cinquante... Lire l'article (site externe)...
 

LeJDD.fr

La fin du couple

Par Annie Chénieux publié le dimanche 02 octobre 2011

Une diagonale où se font face un homme et une femme, jeunes mais déjà revenus de l'aventure du couple. C'est à l’homme que revient l'attaque de cet état des lieux de la relation amoureuse. Le réquisitoire est impitoyable. En face, la femme paraît k.o. A son tour de répliquer, donner sa... Lire l'article (site externe)...
 

Les Inrocks

Rencontre avec Pascal Rambert et ses deux comédiens

Par Fabienne Arvers et Patrick Sourd publié le vendredi 30 septembre 2011

Succès unanime au Festival d’Avignon, Clôture de l’amour de Pascal Rambert transforme une scène de ménage en une performance aussi cruelle qu’éblouissante. Rencontre avec l’auteur et ses deux comédiens bouleversants.... Lire l'article (site externe)...
 

La Terrasse.fr

Les mots frappent, d’un coup sec.

Par Gwénola David publié le samedi 10 septembre 2011

« Je voulais te voir pour te dire que ça s’arrête / ça va pas continuer / on va pas continuer / ça va s’arrêter là… » Les mots frappent, d’un coup sec. Ça ne fait que commencer. C’est Stan qui parle. Il veut partir, il va partir. Il a besoin de dire, de dire la fin, l’effondrement, l’imparfait du présent, de dire le désir d’un autre regard où... Lire l'article (site externe)...
 

arte.tv

Théâtre : la clôture de l'amour - videos.arte.tv

Par Marie Labory publié le lundi 25 juillet 2011

Stanislas Nordey et Pascal Rambert sur "La clôture de l'amour". En plus : reportage sur Romeo Castellucci.... Lire l'article (site externe)...
 

premiere.fr

Point de rupture, rupture de stock

Par Claire H publié le dimanche 24 juillet 2011

Ce ne sont que des mots mais ils dessinent devant nous, au feutre rouge sang, les cheminements de ces deux pensées qui attaquent et contre-attaquent. Le combat des cerveaux. Les frappes silencieuses mais dévastatrices. Ils les dessinent et les dissèquent sous nos yeux, les balancent là sur la table, dans l’espace qui sépare les deux comédiens.... Lire l'article (site externe)...
 

Mouvement.net

Ardente sérénade amoureuse taillée au plus brut de la langue

Par Eve Beauvallet publié le samedi 23 juillet 2011

La nouvelle création de l’auteur, metteur en scène et directeur du Théâtre 2 Gennevilliers Pascal Rambert, ardente sérénade amoureuse taillée au plus brut de la langue, enthousiasme le Festival d’A...... Lire l'article (site externe)...
 

Les Trois coups

Stan et Audrey sous la torture des mots

Par Fabrice Chêne publié le vendredi 22 juillet 2011

Une scène de rupture de deux heures, ça vous tente ? Pascal Rambert l’a écrite sous la forme d’un huis clos : deux monologues construits en diptyque, d’une heure chacun, pour saisir le moment où l’amour se change en haine. Stanislas Nordey et Audrey Bonnet la jouent. C’est bien, parce que c’est eux.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

Stanislas Nordey : avec Clôture de l'amour on est en guerre napoléonienne !

Par Propos recueillis par Stéphane Capron publié le vendredi 22 juillet 2011

Avec Audrey Bonnet, Stanislas Nordey interprète ce couple qui se sépare dans Clôture de l’amour de Pascal Rambert. C’est le coup de cœur du Festival d’Avignon. Un grand texte, un théâtre poignant qui va droit au cœur avec deux comédiens excellents. Rencontre avec Stanislas Nordey... Lire l'article (site externe)...
 

lemonde.fr

Pascal Rambert, apôtre de la rupture

Par Brigitte Salino publié le jeudi 21 juillet 2011

Extrait : Une saisissante « Clôture de l'amour », servie par Stanislas Nordey et Audrey Bonnet. Fini. C'est fini. L'amour est mort, naze, kaputt. Encore faut-il, pour celui qui l'éprouve, le dire à l'autre. Trouver le moment et la force de l'affrontement. Du « je vais partir. Je ne t'aime plus ». Et rendre ainsi possible la séparation. Ou Clôture de l'amour, comme s'appelle la pièce de Pascal Rambert, jouée par Audrey Bonnet et Stanislas Nordey,... Lire l'article (site externe)...
 

L'Humanité

La symphonie du désamour selon Pascal Rambert

Par Jean-Pierre Léonardini publié le mercredi 20 juillet 2011

Il a magnifiquement composé et orchestré deux monologues alternatifs sur l’homme et la femme dressés l’un contre l’autre. Avec Clôture de l’amour, Pascal Rambert gratifie le Festival d’une création d’envergure destinée à faire date . Il s’agit de l’homme et de la femme dressés face à face pour une grande scène de rupture. Ce sont deux monologues alternatifs, comme à la naissance de la tragédie, quand... Lire l'article (site externe)...
 

Voir ça

le choc Rambert et le tumulte de la danse

Par Philippe Couture publié le mercredi 20 juillet 2011

Le choc. Je ne connaissais pas Pascal Rambert. Ou seulement de nom. Honte à moi, car voilà un auteur mature, dont l’écriture adopte des rythmes et des postures guerrières pour dire le malaise du couple et les déchirements fondamentaux de la vie à deux. Rien de très neuf dans la situation: c’est une rupture amoureuse. Stan entre sur scène et balance son monologue de rupture à Audrey, qui encaisse, et ensuite répond.... Lire l'article (site externe)...
 

l'insensé

Amour par K.O.

Par Antonin Ménard publié le mardi 19 juillet 2011

Qui connaît le T2G, théâtre de Gennevilliers reconnaît immédiatement son plateau 3 sur lequel nous avons pu voir ''16 ans'' mis en scène par Pascal Rambert directeur du T2G. Cette salle de répétition est transposée à Avignon dans la salle Benoît XII pour accueillir ''Clôture de l’amour'' dernière création de Rambert.... Lire la critique
 

liberation.fr

"Clôture de l'amour", chemin de rounds

Par René Solis publié le mardi 19 juillet 2011

Avignon . Ecrite et mise en scène par Pascal Rambert, la pièce exhibe un couple qui se déchire à coups de monologues violents.... Lire l'article (site externe)...
 

lesechos.fr

Vertiges du désamour

Par Phillipe Chevilley publié le mardi 19 juillet 2011

Pascal Rambert signe un classique d'Avignon. Qu'ils sont beaux et douloureux les amants brisés. Depuis dimanche soir, Avignon s'est inventé un couple...... Lire l'article (site externe)...
 

la Croix

Je suis venu te dire que je m’en vais...

Par Didier Méreuze publié le mardi 19 juillet 2011

Signée Pascal Rambert, une partition déchirante sur le thème de la séparation, portée par deux acteurs bouleversants, Audrey Bonnet et Stanislas Nordey. ...... Lire l'article (site externe)...
 

Le Devoir

Sidérantes mises à mort à Avignon

Par Michel Bélair publié le mardi 19 juillet 2011

La complexité des relations entre les hommes et les femmes nourrit activement les scènes de théâtre... et l'inverse est souvent vrai, on le sait. Mais les défis lancés à la relation amoureuse sont aussi multiples que les couples qui la vivent, et Pascal Rambert a décidé de situer précisément sa Clôture de l'amour, qui prenait l'affiche dimanche au Festival d'Avignon, dans ce moment crucial de la rupture.... Lire l'article (site externe)...
 

L'Insensé

Couple vide et coupe pleine

Par Yannick Butel publié le lundi 18 juillet 2011

Embarqués avec les malles du Théâtre de Gennevilliers, les élèves du conservatoire Edgar Varèse et Guillaume Grammont apparaissent, le temps de chanter simplement ''Happe'' de Bashung, dans la nouvelle création de Pascal Rambert ''Clôture de l’amour'', présentée salle Benoît XII. Deux heures plus tard, un sourire en coin et heureux sans doute d’avoir croisé un semblable, Michel Jonasz (vous vous souvenez de ''La Chanson des vieux amants'') s’inquiète de savoir si on peut trouver le livre. « Sur la table à côté Michel.... Lire la critique
 

Le Figaro.fr - Le grand théâtre du monde

Avignon : le duel magnifique d'Audrey Bonnet et Stanislas Nordey

Par Armelle Héliot publié le lundi 18 juillet 2011

Pascal Rambert est en grande forme. Le directeur du T2G retrouve la formidable ironie d'une écriture puissante et belle. Il dirige deux interprètes sublimes dans un face à face éprouvant et…... Lire l'article (site externe)...
 

telerama.fr

Une déchirante “Clôture de l'amour” à Avignon

Par Fabienne Pascaud publié le lundi 18 juillet 2011

Avec “Clôture de l'amour”, présenté jusqu'au 24 juillet au Festival d'Avignon 2011, Pascal Rambert dissèque la séparation d'un...... Lire l'article (site externe)...
 

franceculture.fr

Un couple est là qui se fait face

Par Joëlle Gayot publié le lundi 18 juillet 2011

L’écoute était à son maximum, hier, face au duo Audrey Bonnet, Stanislas Nordey, Pendant deux heures, on sentait les spectateurs littéralement suspendus à ce qui se disait sur le plateau. Un plateau totalement vide qui reproduisait très fidèlement l’une des salles de représentation du théâtre de Gennevilliers, dont Rambert est le directeur. Un couple est là qui se fait face dans cet espace tout blanc et tout vide. Lui s’appelle Stan. Il ouvre le... Lire l'article (site externe)...
 

Nouvelobs.com

Pascal Rambert rallume la flamme

Par Odile Quirot publié le lundi 18 juillet 2011

Enfin ! L’évènement, et le coup de cœur qu’on attendait : « Clôture de l’amour » de Pascal Rambert, texte, mise en scène, en...... Lire l'article (site externe)...
 

Journal La Terrasse.fr

Le corps des mots [Entretien]

Par Propos recueillis par Eric Demey publié le lundi 11 juillet 2011

Auteur et metteur en scène de Clôture de l’amour, Pascal Rambert propose une “pièce de danse” – comme il la qualifie – autour d’une heure trente de texte d’une rupture amoureuse. Un dialogue cruel qui fait s’affronter les corps de Stan (Stanislas Nordey) et Audrey (Audrey Bonnet).... Lire l'article (site externe)...
 

Rideau !

François Verret et Pascal Rambert font chavirer le festival

Par Jack Dion publié le lundi 11 juillet 2011

Depuis le festival d'Avignon, Jack Dion livre ses impressions sur deux pièces: un OVNI, et une scène de la vie ordinaire, respectivement signées François Verret et Pascal Rambert. François Verret est un OVNI de la scène contemporaine. Installé au Théâtre national de Bretagne, à Rennes...... Lire l'article (site externe)...
 
 
Masquer la bannière