Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Cinq hommes Propos de l'auteur
Partager cette page » 
 
 
 

Propos de l'auteur

Etre sans foyer, c’est être sans nom.
John Berger

Les cinq hommes sont des travailleurs immigrés clandestins. Loin de chez eux, réunis par le hasard des circonstances, ayant peu d’argent et aucun droit, ils voyagent ensemble et acceptent le premier travail venu.
Leur existence précaire met en lumière le désespoir qu’ils éprouvent : ils ont tous les cinq abandonné leur famille, tous les cinq espèrent « faire fortune » quelque part, vaille que vaille. Pour chacun d’eux, « être riche », c’est simplement avoir un travail régulier et être en mesure d’envoyer de l’argent au pays, à leur famille. Ils rêvent tous de retourner un jour dans le pays pauvre de leur naissance, mieux lotis qu’ils ne l’étaient quand ils en sont partis.

La vie de chaque homme est pétrie d’absence : l’absence d’une épouse, d’un fils, d’une petite amie, d’un frère, de leur village, de leur terre natale. Ces choses demeurent en chacun de ces cinq hommes telles de puissantes images de leur passé et de leur avenir : le passé dont ils ont la nostalgie et l’avenir qu’ils sont pressés de voir arriver.

Le présent n’est qu’une «épreuve» à laquelle ils doivent survivre.

Les cinq hommes ont peu en commun hormis leur situation. Ils savent que les amitiés qu’ils nouent les uns avec les autres sont éphémères, et pourtant ce sont des intimes : vivre et travailler ensemble implique qu’ils doivent s’accomoder les uns des autres, qu’ils le veuillent ou non.

Cinq hommes examine les problèmes tout à la fois modestes et vastes auxquels ces hommes doivent faire face. La pièce cherche à explorer les dimensions à la fois personnelles et sociales de leur situation : à faire la lumière sur les difficultés propres à ce genre de travailleurs et à révéler leur humanité.

Daniel Keene